École Spéciale De Magie

Les temps sont sombres et l'avenir plus qu'incertains...Venez vivre la suite des aventures à cette école de magie
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Angel Heris et l'ordre du Serpent

Aller en bas 
AuteurMessage
Angel Heris
Élève
Angel Heris

Nombre de messages : 260
Localisation : A chercher ce qu'il est!
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Angel Heris et l'ordre du Serpent   Mar 20 Déc - 12:25:34

Ceci est la fin, à ma façon de voir, de l'histoire de Harry Potter.

I) LA FIN D'UNE HISTOIRE ...
------------------------------------

Harry était là, seul, avec en face de lui le Seigneur des Ténèbres, et Queudver qui observait la scène au loin. Sa baguette à terre, et la chaleur que dégageait les douves de lave entourant la forteresse maudite, Harry compris q'il avait perdus, Voldemort allait le tuer.

Alors, Harry se souvint de moments passés où il avait réussi à lui échapper. Il eut d'abord, le premier jour quand Voldemort tua ses parents, puis lors de sa première année à Poudlard, puis dans la chambre des secrets avec le souvenir de Tom Elvis Jedusort. Il y eu aussi au moment du tournoi des trois sorciers où il avait vu renaître son ennemis, ainsi qu'il y a deux ans où le maître des Mangemorts s'est battu avec Dumbledore. Il faillit oublier l'an dernier quand il avait tenté de retrouver les horcruxes. Mais aujourd'hui c'était fini, il attendit que son ennemi prononce l'incantation fatal:
"- Avada Kedavra!"

Ces mots furent prononcés avec une voix si froide que les os de Harry se figèrent. Il voyait la terrible lumière verte se rapprocher de lui. C'en était fini de Harry, du célèbre Harry Potter.

Il n'avait pas fermé les yeux, mais il eut l'impression de rêver. Un homme s'était interposé entre lui et le sort lancé par Lord Voldemort. Il regarda à ses pieds, à côté de sa baguette se trouvait un petit homme, joufflu, chauve et ayant une main blanche et puissante. C'était le traître Queudver, celui qui avait trahit ses parents, ses amis. Celui-ci se retourna vers Harry et prononça ses mots, qui lui fuant fatal:
"-Pour il y a quatre ans."

Ceci n'était pas le plus étonnant, le plus étonnant c'était que le sort n'avait pas fait que de tuer Queudver, mais il avait aussi affaibli mortellement son invocateur

Harry comprit que ce fut la confiance de ses parents envers Queudver qui avait affaiblit le plus puissant des mages noirs, comme l'amour qu'ils avaient pour Harry le soir de leur mort.

Sans réfléchir, il prit sa baguette, et prononça un sort d'expulsion sur le corps inerte mais vivant du mage noir, qui atterrit dans la lave coulant dans les douves entourant sa forteresse. A ce moment Harry sentit une douleur à sa cicatrice. Il passa ses doigts sur celle-ci et compris qu'en détruisant Tom Elvis Jedusort, dit Voldemort, il fit disparaître, aussi, sa cicatrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tarot.actifforum.com/
Angel Heris
Élève
Angel Heris

Nombre de messages : 260
Localisation : A chercher ce qu'il est!
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Angel Heris et l'ordre du Serpent   Mar 20 Déc - 12:27:15

II) … LE DÉBUT D’UNE AUTRE



Certain disent que le jour des éclipses des phénomènes étranges peuvent se produire. Et c’est dans cette catégorie que se range ce que je vais vous raconter.

Le manoir Malfoy était une des plus grande demeure de Londres, mais peu de gens peuvent l’admirer puisqu’il était invisible aux yeux de ceux qui n’ont aucun pouvoir magique, Moldu, comme les appellent les sorciers. Un homme, habillé en robe, aux cheveux ébouriffés et d’un noir de jais, ses yeux verts étaient cachés par des lunettes rondes. Cet homme s’appelait Harry Potter. Il s’avança vers cette demeure mais ne l’admira pas, même si elle lui était visible. A la place, il sortit de sa robe un briquet qu’il alluma, aussitôt la premier réverbère s’éteignit, puis il ralluma le briquet de nouveau et le second réverbère s’éteignit, ainsi de suite jusqu’à ce que la rue soit dans l’obscurité.

Il n’admira pas encore ce manoir, mais l’arbre qui se trouvait dans son parc.
« -Hermione, Hermione Granger ! Que fais-tu ici ? Si Malfoy t’avait vu, il t’aurait tuer et aurait fais des poisons avec tes organes. Veux-tu descendre, s’il-te plait. »

Un chimpanzé femelle descendit de l’arbre. Ce singe avait un regard presque humain et une dentition trop parfaite pour un animal. Mais arrivé au sol, ce n’était pas un chimpanzé qui se tenait debout mais une femme aux longs cheveux bruns.
« -Harry, comment à tu sus que s’était moi, et non un singe échappé du zoo le plus proche ?
-Vois-tu Hermione, répondit Potter, je n’ai jamais vu un chimpanzé ayant une dentition si parfaite. »

En effet les dents de Granger étaient si parfaites qu’on les aurait crus travaillés par la magie.
« -Harry, comment sais-tu que c’est lui ? Et qu’il faut le donner à Malfoy ? Et de plus es-tu sûr qu’il est de notre monde ?
-Oui, Hermione, Trelawney fut claire ce soir là.
-Justement, on ne peut pas dire qu’elle soit une source fiable.
-Hermione ! Tu n’étais pas là ce jour là ! Je sais ce que je dis »

Il n’y avait pas de colère dans ses paroles mais Granger comprit que la conversation était terminée. Mais une question la tourmenter :
« -Où est l’enfant ?
-C’est moi qui l’ai, répondit un homme roux aux multiples taches de rousseur.
-Ron, je n’ai t’ai pas entendu arriver, dis Potter
-Normal Harry, j’ai transplané.
-Ron où est-il ? demanda Potter
-Il est là, tiens ! Prends-le. »

Potter pris l’enfant que lui tendait le nouveau arrivant, le déposa devant la porte du manoir avec une lettre. Le nouveau né, nu, dormait paisiblement. On voyait nettement, brillé sur son dos à la lumière de la pleine lune, un oméga.

En un pop, Ron disparut, à l’emplacement où se trouvait Granger, se trouvait un petit singe qui s’en alla d’arbre en arbre. Puis Potter sortit à nouveau le briquet, l’alluma, et tous les réverbères s’allumèrent en même temps. En longeant la rue, il prononça ces mots :
« -Au revoir, et à bientôt. Petit ! »

Ce petit comme l’appelait Potter ne savait pas que la famille Malfoy allait le donner à un orphelinat moldu et qu’il serait adopter par une famille d’entre eux, la famille Heris. Et que son prénom serait Angel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tarot.actifforum.com/
Angel Heris
Élève
Angel Heris

Nombre de messages : 260
Localisation : A chercher ce qu'il est!
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Angel Heris et l'ordre du Serpent   Mar 20 Déc - 12:30:26

III) JOYEUX ANNIVERSAIRE

Ce jour-là, Angel Heris se réveilla en sursaut. Quand il ouvrit les yeux, il essaya de se rappeler son rêve mais rien ne lui vint à l’esprit à part un immense serpent.

Il regarda autour de lui, il se trouvait dans sa chambre. Celle-ci était dans une dominante bleue, en face de lui se trouvait son bureau où su une étagère s’empilaient des livres qui appartenait pour la plus part d’entre eux à une série ayant pour titre Le Monde de Luce. A sa droite et à sa gauche il y avait deux placards encastrés. Dans celui de droite se trouvaient ses vêtements tandis que dans celui de gauche se trouvaient ses affaires scolaires pour la prochaine rentrée. Il observa son réveil calendrier, celui-ci indiquait qu’on était le 18 Août 2025 et il était 00H15. Cela faisait un quart d’heure qu’il avait onze ans. Il pensa aux cadeaux que ses parents vont lui offrir. Son père, Edward Heris était grand, brun et avait les yeux marrons. Sa mère, Elisabeth Heris, était assez grande, avait les yeux bleus, et ses longs cheveux blonds toujours détachés semblaient flotter à chaque mouvement de tête qu’elle faisait. Quand son réveil indiqua 00H17, il se rendormit dans un sommeil profond sans mauvais rêves.

A son deuxième réveil, Angel ne se leva pas avant une demi-heure, il préférait regardé un dessin animé du nom de Académie Magique. Quand il décida de se lever son réveil indiquait 9h30 p.m. Il décida de descendre avant de se laver, il mit un pyjama et descendit les marches du 5, Privet Drive. Ses parents étaient dans la cuisine, son père lisait les derniers chiffres de l’entreprise qu’il venait d’acheter, tandis que sa mère préparait le bacon. Quand il entra sa mère l’embrassa sur la joue en lui souhaitant un bon anniversaire, son père leva les yeux de ses chiffres et s’écria :
« - Joyeux anniversaire, fiston.
- Viens, ajouta sa mère, tes cadeaux sont dans le salon. »

Angel suivit de ses parents entra dans le salon, et devant lui se trouvait étaler cinq cadeaux, quatre était de ses parents, le cinquième venait de ses grands-parents paternels (il ne connaissait pas les maternels), il devait contenir le fidèle pull-over dont ses parents devaient emballer car ils oubliaient toujours de le faire eux même. Il ouvrit le premier paquet, celui-ci contenait une nouvelle télévision, le second renfermé la toute nouvelle Playstation 4, le troisième enveloppait le jeu Playstation 4 Final Fantasy, nouvelle génération, son quatrième cadeaux était le lot Mega Gameboy mythologie grec garçon + Pokémon lunaire. Il ouvrit enfin le cadeau de ses aïeuls, il espérait que cette année il ne serait pas rose avec des fleurs comme celui de son dixième anniversaire. Mais cette année il en sortit un qui était magnifique, il était vert et représentait un homme assassinant un dragon.

« - Il n’était pas bleu, demanda Edward Heris, bleu avec une fille promenant son caniche ?
- Non chéri, il a toujours était vert avec un dragon, répondit Elisabeth Heris avec une voix apeurée qui était accompagné d’un regard tout aussi apeuré. »

Ce n’était pas la première fois que sa mère avait peur d’Angel. Pour la plus part du temps c’était quand quelque chose qui était presque magique se produisait, et ceci depuis qu’elle lui avait avoué qu’il était un enfant adopté.

Le courrier qui tomba dans le hall brisa cette tension de peur. Angel alla chercher le courrier, il y avait une facture, un magazine féminin et une lettre dont l’adresse était :
Citation :
Mr A. Heris
Dans la chambre du deuxième étage
5, Privet Drive
Little Whining
Surrey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tarot.actifforum.com/
Angel Heris
Élève
Angel Heris

Nombre de messages : 260
Localisation : A chercher ce qu'il est!
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Angel Heris et l'ordre du Serpent   Mar 20 Déc - 12:32:13

IV) ENVELOPPE TOURMENTRICE

Angel ne rêvait pas, la lettre lui était bel et bien destinée, l’adresse était claire, il occupait la chambre à l’étage, tandis que ses parents occupaient celle du bas. Il retourna l’enveloppe, qui semblait faite d’un parchemin, il vit un seau représentant un P entouré d’un lion, d’un blaireau, d’un serpent et d’un aigle. Il ouvrit et tout en lisant les premières lignes il rentra dans le salon. Quand sa mère vit le parchemin, ses yeux se posèrent sur l’enveloppe dont le seau était brisé mais reconnaissable. Un frisson de terreur la parcouru tout en prenant la lettre des mains d’Angel et cria :

« -Pourquoi ? Pourquoi est-il comme eux ? »

Angel n’avait réussit à lire que l’en-tête qui disait : Harry James Potter - sorcier diplômé à Poudlard – directeur de Poudlard, ministre du département scolaire.

Une fois la lettre dans ses mains Mrs Heris lui ordonna de monter dans sa chambre, de s’habiller et d’y rester. Angel ne discuta pas, il obéit. Il monta les marches, parcourut le petit couloir, entra dans sa chambre, ouvrit son placard, prit ses vêtements, sortit de sa chambre, entra par la porte en face de celle de sa chambre. C’était la salle de bain. Il se regarda dans le miroir. Ce qu’il vit était un garçon châtain clair aux cheveux mal coiffés, avec de magnifiques yeux bleus et un sourire faisant apparaître ses dent naturellement blanches.

Tout en se regardant, il réfléchit en quoi la lettre qu’il avait reçue était si effrayante pour sa mère. Il réfléchis au pourquoi du commun sur le fait que son père croyait que le pull-over de ses grands parents était bleu avec une fille promenant un chien. Il ne connaissait pas la réponse. Alors il réfléchit aux autres fois où sa mère, Elisabeth Heris, avait peur de lui, son enfant. La première fois fut lors de la fête des mères quand il lui avait offert un cœur dans lequel était écrit « JE T’ AIME MAMAN » et dont, d’après sa mère, les lettres de gouache avaient brillé comme de l’or. Il y au aussi quand son grand-père lui parlait de ses 20ans, ce qui était très ennuyeux, et que d’un seul coup il avait perdu sa voix. Mais un jour, elle a eut peur d’un inconnu. Ce fut l’année de ses 8ans, Mrs Heris l’avait emmené visiter Londres. Dans une rue il passèrent devant une magnifique maison, d’après l’écriteau c’était le manoir Molcoy, ou quelque chose comme ça, et quand elle la vit elle changea de trottoir sans la regarder, sauf quand un homme blond, accompagné de deux hommes ressemblants à des gorilles, quand son regard croisa celui de l’inconnu, celui-ci lui lança : « Qu’est-ce qu’il y a Moldus ! »

Angel ne savait pas à l’époque et ne sait toujours pas ce que signifiait « Moldus » mais sa mère se mit à pleurer à fortes larmes et faillit s’évanouir.

Quand il revint à ses esprits, il remarqua qu’il s’était habillé machinalement. Il pouvait désormais entendre la conversation qui se passait au rez-de-chaussée. Il entendit d’abord son père :

« -Pourquoi tu m’a jamais rien dit ?
-J’avais peur que tu me repousses. Que tu ne veuilles pas de moi.
-Non mais presque. Je n’ai pas leurs dons mais leur sang coule dans mes veines. El lui, il est comme eux, il appartient à leur monde !
-Il faut lui dire la vérité. Angel ! Veux-tu descendre. »

Angel sortit de la salle de bain et descendit les marches. Ses parents étaient toujours dans le salon, ils l’attendaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tarot.actifforum.com/
Angel Heris
Élève
Angel Heris

Nombre de messages : 260
Localisation : A chercher ce qu'il est!
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Angel Heris et l'ordre du Serpent   Mar 20 Déc - 12:33:47

V) RÉVÉLATION


Son père était assis sur le fauteuil de salon, sa mère tremblait comme une feuille. Angel entra dans la pièce. La chaleur du mois d’août régnait dans le petit salon du 6 Privet Drive. La chaleur s’ajoutait au silence d’une église, on aurait pu y voir un ange passait. Ce fut Edward Heris qui rompu ce silence :
« -Angel ta mère à quelque chose à te dire.
- Edward en es-tu sûr ? demanda Elisabeth Heris. J’en ai tellement souffert étant petite.
-Oui chérie, il le faut. C’est sa nature ! »

Angel ne savait pas de quoi ses parents étaient en train de débattre. Mais sa mère parlait avec une voix apeurée, il remarqua, seulement maintenant, que Mrs Heris tenait fermement son enveloppe. Ce fut elle-même qui l’enleva de ses pensées.
« -Angel te rappelles-tu de la fois que nous sommes allés à Londres et qu’un homme m’a appelé « Moldus » ?
- Oui, maman.
- Et de la fois où ton cadeau de fête des mères s’est mis à briller ?
- Oui, maman.
- Et de la fois où ton grand père est devenu littéralement muet ?
- Oui, maman. Mais je ne vois pas de rapport avec la lettre.
- Et bien l’homme de Londres s’est trompé. Je ne suis pas une Moldus mais une Cracmol.
- Moldus ? Cracmol ? Mais que signifient ces mots ?
- Et bien, il existe un autre monde. Celui de la magie où vivent les sorciers. Ce monde est le même que le notre sauf qu’il est inconnu aux Moldu, c’est-à-dire des personnes qui n’ont aucun pouvoirs magiques. Moi je suis née dans le monde de la magie, mais sans aucun pouvoir. Je suis donc ce qu’on appelle un Cracmol. Malheureusement ma famille n’aiment pas les races « inférieurs », c’est-à-dire les Sang de Bourbes, comme ils les nommés, se sont les sorciers qui ont des parents Moldus, les Moldus eux-mêmes et les Cracmols comme moi. Ils m’ont donc abandonnée lâchement dans le monde des Moldus. Tiens ceci t’appartient. »

Elle lui tendit l’enveloppe. Angel la prit sans dire un mot tellement qu’il était abasourdi par les paroles de sa mère. Est-elle devenue folle ? Angel ne le pensait pas ou voulait ne pas y songer. Il sortit la lettre de l’enveloppe et lu ceci :

Citation :
Harry James Potter – sorcier diplômé à Poudlard – directeur de Poudlard, ministre du département scolaire.

Nous avons le très grand plaisir de vous annoncer, Angel William Heris, que le collège Poudlard vous ouvre ses portes. En effet vous êtes inscrit dans la plus grande école de sorcellerie de Grande-Bretagne : Poudlard.
Vous trouverez, ci-joint, la liste de vos fournitures et votre billet pour le Poudlard Express qui partira de la gare King Cross le 1er septembre de cette année à 11H00 précise.

Veuillez accepter mes salutations distinguées.
Signé Hermione Granger, directrice adjointe de Poudlard et directrice de la maison Griffondor.

P.S. : Veuillez m’envoyer rapidement une lettre indiquant votre réponse qui comportera en outre votre réponse positive ou négative, et si elle est positive si vous contez prendre une de ses option et laquelle :

LANGUE ÉTRANGÈRE :

*Français *Espagnol
*Allemand
*Italien

LANGUE MAGIQUE:

*Féerique
*Gobelin
*Lutin
*Géant

LANGUE ANCIENNE:

*Latin
*Grec ancien
*Zébon
*Vieux elfique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tarot.actifforum.com/
Angel Heris
Élève
Angel Heris

Nombre de messages : 260
Localisation : A chercher ce qu'il est!
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Angel Heris et l'ordre du Serpent   Mar 20 Déc - 12:35:26

VI) AU CHAUDRON BAVEUR


Ceci doit être un poisson d’avril, pensa Angel, mais ceci était impossible on était en plein mois d’août. C’est donc une farce pour son anniversaire. Non, sa mère n’aurait pas ce regard, cette voix, ces tremblements.

« -Nous irons t’acheter demain, à Londres, tes affaires d’écoles, dit sa avec une voix moins tremblante. Puis après nous irons poster ta réponse. Au fait tu prends une option.
-Je…je ne…ne sais…sais pas !
-A mon époque on ne pouvait pas apprendre d’autres langues; mais je te conseille le féerique. C’est la langue que parlent les fées, les farfadets et autres peuples merveilleux de la forêt.
-Oui…oui.
-Ok ! Nous irons faire tous ça demain. »

Le lendemain, Angel se réveilla lorsque sa mère frappa à la porte de sa chambre.

« -Angel, il est l’heure »

Angel se remémora la veille où il avait appris qu’il était un sorcier et que sa mère était une sorcière sans pouvoir, appelée Cracmol.
Angel vêtit son pull-over, offert pas ses grands-parents et transformé à son goût, avec un jeans délavé faisant apparaître son prénom. Il se lava les dents, entra dans la voiture où l’attendait sa mère. Elle tenait dans quelque chose de brillant dans sa main. Elle lui tendit, et Angel s’aperçut que c’était une clé d’or. Sa mère ajouta au geste ces mots, toujours avec une voix apeurée :

« -Prend cette clé, Angel. Hier, avant de me coucher, j’ai fouillé dans mes vieilles affaires et j’ai retrouvé ce que j’ai toujours voulut oublié, c’est-à-dire mon passé. Je me suis souvenue que mes parents avaient trois coffres : le leurs, celui de mon frère et le miens, dans lesquels nos parents mettaient notre argent de poche. Avant qu’ils me chassent j’ai volé cette clé qui ouvre mon coffre à Gringotts, la banque des sorciers. J’espère seulement qu’il existe encore. »

Angel avait écouté ceci sans intervenir, la peur de sa mère disparaissait au fur et à mesure des paroles. Il saisit la clé et la rangea dans sa poche.
Après quelque temps, ils entrèrent dans Londres, se garèrent devant un pub miteux qui avait pour nom « Le chaudron Baveur ». Ils entrèrent. Le pub était bondé, il y avait beaucoup d’enfants. Angel remarqua un garçon de son âge d’origine asiatique, se tenait à coté de lui une femme asiatique qui avait ses cheveux noirs attachés en queue de cheval, sûrement sa mère pensa Angel. Ce garçon semblait réfléchir puis prit une plume qui semblait être d’oie, et la trempa dans un pot d’encre, comme à l’ancienne, et écrivit sur une sorte de parchemin. Puis réfléchit de nouveau… A quelque mètre se tenait une fille un peu ronde qui disait :

« -Maman, maman tu vois que la magie existe ! Je l’ai toujours su ! En plus je suis une sorcière ! Dommage que papa et toi n’en soient pas.
-Oui Anna »

Encore quelques mètres plus loin se trouvaient une femme aux cheveux argentés et qui parlait avec un accent français, accompagné d’un rouquin aux cheveux longs, et qui portait comme boucle d’oreille un crochet de serpent. Il y avait une fille avec eux, une fille de l’âge d’Angel, qui n’arrêtait pas de demander à ses parents quand son oncle l’emmènerait au ministère. Et au bar se tenait une femme avec une tête de bouledogue, un homme aux cheveux blond blonds bien soignés, il ressemblait étrangement à l’homme qui avait insulté Elisabeth Heris de moldus. Et entre eux se tenait un garçon qui avait les mêmes cheveux que son père, il ne le voyait que de dos.
Elisabeth prit la main d’Angel et alla au bat. Et demanda au barman, toujours avec une voix apeurée :

« -Cela n’a pas changé depuis 27ans ?
-Non, répondit celui-ci intrigué »

Mrs Heris reprit la main de son fils adoptif, et passa par une porte de derrière. Ils se retrouvèrent dans une petite cour. Mrs Heris prit un bout de bois gisant par terre et compta la troisième brique au dessus de la poubelle en partant de la droite. Le mur s’anima, une arcade s’ouvrit sur une immense rue.

« -Angel mon fils. Voici le chemin de Traverse ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tarot.actifforum.com/
Angel Heris
Élève
Angel Heris

Nombre de messages : 260
Localisation : A chercher ce qu'il est!
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Angel Heris et l'ordre du Serpent   Mar 20 Déc - 12:38:48

VII) LE CHEMIN DE TRAVERSE

Le chemin de traverse s’étendait sur ce qui semblait être des kilomètres. Il prit la liste de ses fournitures, et la lut :

Citation :
Chacun des élèves des premières années devront se fournir le matériel suivant :

* 3 robes de sorcier (à commander) + 1 chapeau pointu (à commander)
* 1 cape d’hiver (à commander)
* 1 paire de gant en peau de dragon
* 1 balance en cuivre
* 1 chaudron en étain : taille 2
* 1 baguette magique

Les ouvrages suivants :
COURS OBLIGATOIRES

* Le Livre des sorts et enchantement (niveau 1), de Miranda Fauconette
* Histoire de la magie, de Bathilda Tourdesac
* Magie théorique, de Adalbert Lasornette
* Manuel de métamorphose à l’usage des débutants, de Emeric G. Changé
* Potion magique, de Arsenius Beaulitron
* Vie et Habitat des animaux fantastiques, de Norbert Dragonneau
* Forces obscures : Comment s’en protéger, de Quentin Jentremble

OPTION (facultatif)

* Vocable magique (anglais), de Eng Lish
* Ola (espagnol), de Anne Onyme
* Ya, Ya (allemand), de Mathias Socié
* Amo Italia (italien), de Drago No
* Empire Latin (latin), de Brutus Caesar
* Empire Grec (grec), de Pyth Agore
* Langue de Zéboniens (zébon), de Z.E.B.
* La plus vieille langue (vieil elfique), El Fe
* Langue poétique (féerique), de Frédé Ration
* Grognements et autres (gobelin), de Léon Camé
* Petits êtres, grande langue (lutin), de Harry Covere
* Langue des montagnes (géant), de Hilary Goler

Les élèves de 1ère années n’ont pas le droit à leur propre balais.
Les élèves peuvent amener des animaux non dangereux : chouette, crapaud, rat, chat…)

« -Donne moi ta clé, dit Mrs Heris, je vais aller à Gringotts prendre ton argent. En attendant tu peux te balader.
-Ok maman ! »

Angel vit sa mère partir dans la foule vers l’immense bâtiment au fond de la rue. Angel passa devant différentes boutiques. Il remarqua un apothicaire qui faisait des réductions sur le venin de serpent, une boutique où étaient exposées différentes robes de toutes les couleurs, un magasin de sport où les enfants s’extasiaient devant ce qu’ils appelaient le Zéphire, et une librairie où étaient exposés de nombreux grimoires. Sa mère le rattrapa devant une boutique de farces et attrape dont l’enseigne indiqué : « Weasley, farces pour sorciers facétieux ». Elle tenait dans ses mains une bourse pleine qui tintait à chacun de ses mouvements. Elle en sortit une petite pièce de bronze :

« -Angel, ceci est une noise, 29 noises correspond à un mornille, (elle sortit une pièce de taille moyenne en argent), 17 mornilles, équivaut à un gallion (elle sortit une grosse pièce d’or).
-Et en livre sterling ? demanda Angel
-Aucune idée, répondit sa mère. Allons acheter tes robes. »

Ils se dirigèrent vers la boutique qu’Angel avait déjà remarquée. Il aperçut dans la foule le garçon asiatique du Chaudron Baveur, mais cette fois-ci il avait l’air d’être en colère. La boutique de vêtements portait le nom de « Mrs Guipure - prêt-à-porter ».

« -Magnifique, s’exclama Mrs Heris, elle existe toujours »

La mère d’Angel n’avait plus peur, au contraire elle paraissait heureuse de retrouver son monde. Ils entrèrent dans la boutique. Une petite femme dodue se dirigea vers eux en leur demandant :

« -Bonjour ! C’est pour Poudlard ? Quelle année ?
- Première
- Ok ! Nous allons prendre vos mesures et puis commander le pack P-1
-Un Pack ? Avant on avait nos robes tout de suite.
-Oui, avant. Mais maintenant, les robes de Poudlard ne sont plus noires. Désormais, elles sont de la couleur de la maison dans laquelle appartient l’élève : bleue et bronze pour Serdaigle, jaune et noire pour Poufsouffle, vert et argent pour Serpentard, et rouge et or pour Griffondor. De plus leur année est inscrite sous l’écusson de leur maison. Le directeur nous donne la liste des nouveaux élèves avec leur maison et le lendemain ils reçoivent leurs robes, leur chapeau, et leur cape. Bon allez là-bas petit. On va prendre vos mesures. »

Angel se dirigea vers le fond de la salle, on lui prit comme mesure sa taille des pieds aux épaules, le tour de son buste, de son ventre et de ses hanches. Sa mère paya la commande et ils sortirent. Quelques heures plus tard ils avaient acheté le chaudron, la balance, les gants et les livres. Il restait la baguette. Mais Mrs Heris décida de répondre tout d’abord à Poudlard. Ils allèrent à une poste. Des milliers de hiboux étaient alignés sur des perchoirs. Angel et sa mère se dirigèrent vers le guichet de droite, et demandèrent une plume, de l’encre et un parchemin. Ils payèrent les 5 noises. Mrs Heris commença à rédiger la réponse. Une fois finit, elle la fit lire à Angel :
Mr Harry James Potter, directeur de Poudlard, je soussigné Elisabeth Margaret Heris, tutrice de Angel Edward Heris, que mon enfant, nommé précédemment, a le plaisir d’être accueilli à Poudlard avec une option : le féerique.
Veuillez accepter mes salutations distinguées.
Signé Mrs Heris et Angel Heris

Cette lettre est très bien, pensa Angel. Elle est claire, et complète. Ils retournèrent au guichet, prirent une enveloppe, mirent la réponse à l’intérieur et demanda de la poster affranchie à Poudlard.
Ils sortirent de la poste et se retrouvèrent sur l’immense chemin de Traverse. Mrs Heris s’exclama :

« -Et bien, allons chercher ta baguette. Si cela n’a pas changé nous devons aller chez Ollivander. C’est là-bas, si mes souvenirs sont bons. »

Au même moment le garçon asiatique du pub passa devant eux, mais cette fois-ci il semblait ne pas réfléchit et de vouloir prendre des notes, mais plutôt à s’amuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tarot.actifforum.com/
Angel Heris
Élève
Angel Heris

Nombre de messages : 260
Localisation : A chercher ce qu'il est!
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Angel Heris et l'ordre du Serpent   Mar 20 Déc - 12:41:36

VIII) CHEZ OLLIVANDER

Ils arrivèrent devant une boutique où seul une baguette en bois posée sur un coussin miteux était exposée dans la vitrine. Un écriteau indiquait en lettre écaillées:
Ollivander vendeur de baguette depuis l'antiquité.

"-Cela existe toujours, s'exclama Mrs Heris, c'est ici qu'on a su ce que j'étais. Aucune baguette ne mettait adaptée"

La peur était revenu dans sa voix, Angel la comprenait, revenir sur les lieux qu'on fait que ses parents l'ont abandonnée. Ils entrèrent, la boutique était minuscule, des tas de boites, contenant sûrement des baguettes, s'empilaient jusqu'en haut du plafond, et les piles étaient tellement serrées, qu'une feuille ne pourrait pas passer entre.

"-C'est pour une baguette? demanda une voix chantonnante"

Tous deux furent surpris de cette voix qui venait de derrière leur dos. Ils se retournèrent ensemble. Une jeune fille se tenait là. Elle souriait. Elle dit:

"-Commençons tout de suite!
-Je vais te laisser seul, ajouta la mère d'Angel à son fils, je dois vérifier quelque chose."

Et elle sortit sans ajouter un mot. La femme ajouta qu'elle préférait être seul avec lui.

"-Comment vous appelez-vous?
-Angel Heris.
-Heris? Heris? Je ne connais pas d'Heris. Vos parents sont Moldus?
-Mon père, oui. Mais ma mère est une Cracmol.
-Je vois. Bon essayer celle-ci. Il faudra l'agiter. Elle est en bois de chêne, 30cm, crin de licorne."

Elle prit une boîte se trouvant tout en bas d'une pile. Quand elle l'a prise, les autres flottèrent dans le vide. Elle l'ouvrit, et tendit la baguette à Angel, qui la prit et l'agita. Rien ne se produisit, la femme lui arracha alors la baguette des mains et la rangea.

"-Essayer celle-ci. Elle en hêtre, 25,5cm, et plume de phénix."

Cette fois-ci c'était une boîte se trouvant tout en haut. Quand Angel la prit et l'agita, là aussi rien ne se produisit.

"-Voyons celle-ci. Elle est en houx, 16cm, nerf de dragon."

Là encore quand Angel l'agita rien ne se produisit. Ainsi que pour la suivante, et aussi pour la cinquième. Et ainsi de suite. Toutes les baguettes lui étaient passées entre les mains, et rien ne s'était produit à chaque fois. Il pensait: "Je suis un Cracmol. Comme ma mère." mais ses pensée furent coupées par la voix chuintante de la vendeuse.

"-Serait-ce possible? Que se soit celle-ci!"

Elle alla vers la vitrine, prit la baguette exposée, et la tendit à Angel. Angel la prit, et une fois dans sa main il sentit une énergie lui parcourir le corps entier. Il l'agita et un lion ou plutôt un lion de fumée, surgit de la baguette puis qui rugit.

"-Incroyable! Incroyable! s'écria la jeune fille. Incroyable! Magnifique! Ne rêve-je pas?...
-Excuser moi, la coupa Angel.
-Oui.
-Qu'il y a-t'-il de si "incroyable"?
-Et bien voyez-vous, jeune Angel, cette baguette est en cerisier, 50cm, et contient de la peau de sombral. Seulement deux baguettes sont aussi grande, faites dans ce bois et contenant cet élément. La première a été remise, il y a plus de mille ans, à Godric Griffondor. Et la dernière t'est destinée!"

Angel ne connaissait aucun Godric Griffondor, mais ce nom lui semblait pourtant familier. Il sortit, sa mère l'attendait avec une chouette de couleur feu avec des yeux ambre. Il préféra ne rien dire à sa mère à propos de la baguette. Il avait peur qu'elle soit de nouveau terrifiée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tarot.actifforum.com/
Angel Heris
Élève
Angel Heris

Nombre de messages : 260
Localisation : A chercher ce qu'il est!
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Angel Heris et l'ordre du Serpent   Mar 20 Déc - 12:51:40

IX) RENCONTRE DANS LE POUDLARD EXPRESS


Le jour J arriva. Angel se leva de bonheur le 1er septembre. Mais il était tout de même en retard. Il prit en coup de vent son bacon, s'habilla à la vitesse de l'éclair, et descendit avec sa malle jusqu'à la voiture, où l'attendaient ses parents.

"-Ah, tout de même, rouspetta Mr Heris.
- Laisse le, ça doit être le stress, dit sa mère."

La route fut longue, Mrs Heris ne parlait pas, sûrement de peur de revoir ressurgir son passé. Mr Heris ne parlait jamais quand il conduisait et Angel préférait penser à quoi ressemblerait Poudlard. Après quelques heures de route, ils arrivèrent en face de King Cross. Il était 10H0 à l'horloge de la gare. Mr Heris alla chercher un chariot porte-bagages, tandis que Mrs Heris aidait Angel à décharger la Aérienne. La voiture déchargée, le chariot plein, ils allèrent au quai 9 3/4, pour cela il fallait traverser la barrière qui séparait le quai 9 du quai 10. Une fois la barrière traversée, ils se retrouvèrent sous une arche où était indiquait: "QUAI 9 3/4". Un train rouge à vapeur était présent.

Angel se trouva un compartiment vide, il installa dans les filets ses bagages et Adès, sa chouette. Il l'avait appelée ainsi à cause de sa couleur feu faisant référence à la guerre. Il descendit du train pour dire au revoir à sa famille. le quai était bondé d'hommes et de femmes habillés étrangement. en effet, il y avait un homme qui avait des sabots, un pantalon de costume, une chemise hawaïenne, des lunettes semblables à celles des clowns, et un béret. Le train siffla, tous les enfants dirent au revoir à leurs parents, et montèrent dans le train rouge, le Poudlard Express, pour retrouver leur compartiment.

Angel, comme il avait pensé, était seul dans son compartiment. Le train partit et Angel sentit une secousse, un frisson plutôt, qui n'était pas du au départ du train, mais au fait qu'il laisse derrière lui des gens qu'ils aiment: ses camarades de classes, et ses parents adoptifs, pour aller dans un monde qui lui est totalement étranger, et qui a exclut sa mère adoptive.

Angel s'étant un peu assoupis sursauta lorsque la porte du compartiment se mit à coulisser. Trois garçon rentrèrent, ils étaient tous les trois identiques. Au premier coup d'oeil, ils étaient d'origine asiatique avec leur peau légèrement jaune, les yeux en amande et des cheveux noirs taillés en brosse courte. Tous les trois de taille moyenne semblait être des clones, mais pourtant, quelque chose les différencier, un tenait sous son bras droit un ou deux livres et semblait réfléchir avec ses lunettes sur le nez, le deuxième avait un regard noir, voire un regard du diable, un regard qu'on veut pas apercevoir dans une ruelle abandonnée en plaine nuit. Le troisième avait l'air d'être plus le joyeux des trois, il affichait un sourire radieux et ses yeux semblaient briller. Ce fut lui qui parla en premier:

"- On peut s'asseoir ici?
- Bien sûr qu'on peut, râla le deuxième, il y a personne, et de toute façon j'en ai marre de voir ces imbéciles rirent.
- En plus on peut pas réfléchir en paix, enchaîna celui qui avait des lunettes.
- Bien sûr que vous pouvez, répondit Angel.
- Merci, répondit le plus joyeux."

Tous trois s'assirent et se présentèrent. Celui avec les livres se présenta sous le nom de Tchin Chang, celui à l'air malsain se prénommait Ying Chang, et le dernier s'appelait Yang Chang. Puis en dernier, ce fut Angel qui se présenta. Angel et Yang parlèrent beaucoup, mais des fois ils étaient interrompus par Ying pour leur faire des remarques désobligeantes et par les soupirs de Tchin qui lisait un livre à s'y méprandre avec Le Monde de Luce. Angel apprit beaucoup sur le monde de la magie, et lui même apprit aux triplés son histoire et celle de sa mère. la porte coulissa de nouveau, ce fut la fille rousse, qu'il avait aperçut au Chaudron Baveur qui entra.

"- Bonjour, dit-elle, je rentre en première année à Poudlard, et je viens me présenter de compartiment en compartiment pour essayer de me faire des amis. Mais vous êtes les fils de Cho Chang, s'époustefla-t'-elle en voyant les frères Chang. Je suis Rose Weasley, la fille de Fleur Delacour, vous savez celle qui a participé au tournoi des trois sorciers contre Harry Potter. En parlant d'Harry Potter, mon oncle est son meilleur ami, vous savez Ron Weasley, le ministre du département de la jeunesse. En parlant d'oncle, ceux qui tiennent les boutiques "Weasley, Farces pour Sorciers Facétieux" sont mes oncles. Et Ginny Weasley, celle qui écrit les biographies des sorciers célèbres, et bien c'est ma tante. Sinon, c'est vrai que votre mère est sortie avec Harry Potter ?"

Les frères Chang et Angel la regardèrent avec des yeux ronds. Elle avait dit tout cela sans reprendre son souffle. Mais les triplés ne purent pas répondre car la porte coulissa pour la troisième fois. Ce fut cette fois-ci le garçon blond du Chaudron Baveur qui se tenait à l'entre.

"- Tiens, tiens, tiens! Qu'elle jolie compagnie. Une rouquine aux taches de rousseur, ça doit être une Weasley, des sorciers de pacotilles. Et des triplés asiatiques, cela doit être les Chang, mêmes sorciers de pacotilles. Pour le dernier que je ne connais pas, mon nom est Malfoy, Lucifer Malfoy! Et toi qui es-tu?"

Angel se souvint d'un seul coup, que sur la demeure de Londres, il n'y avait pas écrit "Molcoy" mais "Malfoy". Il était le fils de celui qui avait insulté sa mère. Angel ne put se présenter, ils étaient arrivés à Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tarot.actifforum.com/
Angel Heris
Élève
Angel Heris

Nombre de messages : 260
Localisation : A chercher ce qu'il est!
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Angel Heris et l'ordre du Serpent   Mar 20 Déc - 12:52:55

X) LE CHOIX DU CHOIPEAU

Ils descendirent du Poudlard Express, les anciens élèves étaient déjà partis dans leur robe bleue pour certain, rouge pour d’autre, jaune pour quelques une, ou encore verte pour le reste.

Une voix appela les premières années à la suivre. Cette voix les entraîna, avec un bruit de sabots de cheval, près d’un lac où les attendaient des barques. L’homme à la voix alluma une lanterne et la lumière qu’elle dégagea éclaira non pas un homme, non pas un cheval non plus. Il avait la tête et le torse d’un homme mais le reste de son corps était un buste de cheval. Il était blond aux yeux bleus et avait un pelage brun clair. Il dit de sa voix :
« -Bonjour, je m’appelle Hercule. Pour ceux qui n’ont appris que récemment l’existence du monde magique, je suis un centaure. »

La foule constituée de nouveaux élèves resta silencieuse, le centaure continua donc :
« -La tradition veut que les nouveaux élèves traversent le lac en barque lors de leur venue. Alors qu’attendez-vous ? Prenez une barque, on y va. »

Angel partagea sa barque avec Tchin, Yang et Rose. Après quelques minutes, un château gigantesque surgit derrière un tournant.
« -Mesdemoiselles et Messieurs, voici Poudlard, la plus grande école de magie du Royaume-Uni, annonça Hercule. »

Des « Waouh ! » se firent entendre derrière. Les barques heurtèrent le bord et les nouvelles années descendirent de celles-ci et se dirigèrent vers l’entrée du château. Ils y rentrèrent et se retrouvèrent dans un hall où s’étendait en face d’eux un immense escalier de marbre qui menait aux étages. A côté d’eux se tenait une immense porte. Les conversations commencèrent, certaines étaient pour se présenter, d’autres pour dire dans quelle maison ils souhaitent aller et aussi comment on était réparti. Angel connaissait l’existence des maisons, sa mère lui en avait parlé, mais elle ne lui avait pas dit comment on définissait la maison qui conviendrait le mieux à l’élève. Angel entendit qu’il faudrait faire un duel, qu’il faudrait jeter un sort simple, et même qu’il faudrait se retrouver au milieu de la forêt qui entoure le parc de Poudlard. Les conversations se turent lorsqu’une femme aux longs cheveux bruns descendit l’immense escalier de marbre.
« -Bonjour, dit-elle, je suis le professeur Granger, sous-directrice de Poudlard et je serais en plus votre professeur de métamorphose. Veuillez- si vous plait attendre encore quelques instants ici, le temps que la cérémonie de répartition soit prête. »

Et elle partit par les grandes portes. Pendant les quelques secondes durant lesquelles la porte fut ouverte on pouvait apercevoir une multitude d’élèves en rouge, vert, jaune et bleu dans la salle regroupés autour de quatre longues tables. Les portes se refermèrent et les nouveaux apprentis sorciers se retrouvèrent à nouveaux seuls dans le hall du château. Granger ressurgit et demanda aux élèves de pénétrer dans la grande salle. Les conversations provenant des élèves aînés se turent. Ceux-ci se retournèrent pour voir les nouveaux arrivants. Dans l’immense salle, il y avait quatre longues tables dans le sens de la longueur et au bout se trouvait une table, rangée dans le sens de la largeur, où étaient installé les professeurs. Au milieu de la table, sur un trône d’or, se tenait assis un homme aux cheveux d’un noir de jais et hirsutes, il portait des lunettes rondes. Au bout de la table, droit sur ses sabots, se tenait Hercule.

Granger les arrêta devant un chapeau rapiécé qui était installé sur un tabouret à trois pieds. Granger pris la parole :
« -Je vous appellerai par ordre alphabétique. Quand je dirai votre nom, vous vous installerez sur le tabouret et mettrez le Choipeau magique sur votre tête. Il décidera dans quelle maison vous irez. Elles portent le nom de Griffondor, Serdaigle, Poufsouffle et Serpentard. »

Une bouche s’ouvrit dans le Choipeau magique qui commença cette chanson :

A l’époque des bouffons et des châteaux forts
Quatre grands sorciers dont Griffondor
Voulurent enseigner leur grand savoir,
Aux enfants qui connaîtront plus tard les cognards,
Celui de la sorcellerie et de la magie.
Ceci n’était pas simple, c’était un vrai défi.
Mais c’est ainsi que naquit Poudlard,
Griffondor, Serdaigle, Poufsouffle et Serpentard
En devinrent donc les professeurs
Pour votre plus grand bonheur
.

Des applaudissements retentirent, et quand ils finirent Granger commença à appeler les premières années :
« -Abalo Francis »

Un garçon châtain clair aux yeux gris s’assit sur le tabouret et posa le Choipeau sur sa tête.
« -Poufsouffle ! s’écria celui-ci. »

Abalo Francis alla s’asseoir à la table de droite où des applaudissements retentirent, et où les élèves étaient en jaune.

« -Acia Erica
- Poufsouffle
- Azerdef Adolphe
- Serpentard »

La table à dominante verte s’écria et Azerdef alla s’y installer. La première à aller à
Serdaigle fut Belanger Béatrice et le premier à aller à Griffondor fut Yang, tandis que son frère Tchin fut envoyé à Serdaigle et Ying à Serpentard. La lettre H apparut :
« -Hazar Justin
- Serdaigle
- Heris Angel »

Angel eut l’impression que Potter fut plus attentif que pour les autres, ainsi que Granger qui a mis dix secondes à l’appeler après Justin au lieu de deux comme pour les autres. Angel alla s’asseoir sur le tabouret d’un pas tremblant, et mis le Choipeau sur sa tête maladroitement.
« -Je n’ai pas le choix, entendit-il dans sa tête. Il m’a dit de t’envoyer obligatoirement chez lui quand tu arriveras. Etant donné que suis là grâce à lui, je n’ai pas le choix. Je vais t’envoyer à Griffondor ! »

Angel entendit le nom de la maison en échos dans la salle. Il enleva le vieux chapeau et alla s’asseoir aux côtés de Yang. Ils furent rejoins par d’autres élèves dont Rose Weasley qui s’assit à côté de lui. Le dernier élève fut appelé :
« -Zamore Tom
- Serpentard »

Tom Zamore alla s’installer à la table des Serpentard, en face de Lucifer Malfoy qui fut envoyé à Serpentard peu de temps avant


Dernière édition par le Mer 22 Fév - 12:11:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tarot.actifforum.com/
Angel Heris
Élève
Angel Heris

Nombre de messages : 260
Localisation : A chercher ce qu'il est!
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Angel Heris et l'ordre du Serpent   Mar 20 Déc - 12:54:44

XI) NOUVEAUX DIPLÔME ET FANTÔME QUASI-DECAPITE


Potter se leva et les conversations se turent, tous le regardaient. Il commença à parler :

« -Bienvenu Serpentard, Poufsouffle, Serdaigle et Griffondor… »

« Griffondor, Griffondor » ce mot résonna dans le tête d’Angel qui se disait en même temps que c’est le nom du sorcier qui possédait la même baguette que lui. Est-ce la même personne ? Le même sorcier ? Angel fut chassé de ses pensées par le retour des conversations. Potter avait fini, il s’était rassis et parler avec une femme au regard sévère. Quand il l’a vis, Angel sentit une douleur dans son dos, au niveau d’une marque qu’il a toujours eu, une marque formant un oméga.

« -Angel, Angel ! Tu vas bien ? »

Angel se retourna et vit Yang qui le regardait.

« -Oui, oui, répondit Angel. Je pensais à ma famille.
-D’accord, je comprend »

Des assiettes d’or apparurent ainsi que la nourriture. Tout le long du repas, les élèves se présentaient. C’est ainsi qu’Angel fit la connaissance d’Anna Jiva, Ronald Thomas, Helga Londubat et d’autre. Certain comme Anna était né de parents moldus, ou bien comme un second du nom d’Antonio Piedra, d’origine espagnol, qui était moitié-moitié, sa mère était moldue mais son père sorcier.

Angel tourna la tête vers les Serpentard et eu une impression de malaise. Rose qui a dut l’apercevoir déclara avec empressement :

« -D’après mon père, tous les Serpentard sont de « pure souche » comme ils disent. Qu’il y a eu plus de sorciers et de sorcières qui ont mal tourné chez eux que les trois autres maisons réunies. Il m’a dit aussi que Voldemort, le plus grand mage noir qui n’a jamais existé, est sorti de Serpentard. »

Puis elle se retourna vers Helga :

« -Est-ce que tu es la fille de Neville Londubat ?
-Oui, répondit Helga tout en rougissant.
-Ton père est un héros. C’est vrai qu’il a aidé Potter à combattre Voldemort ?
-Heu oui, elle devint plus rouge et fit tomber son pudding.
-Yang, demanda Angel à voix basse, qui est Voldemort ?
-Tu ne sais pas, répondit celui-ci. C’est vrai, tu viens d’une famille moldue et ta mère est une cracmol. Mais c’est bizarre qu’elle t’en n’ait jamais parlé. Voldemort était le plus mauvais mage noir. Mauvais dans le sens méchant pas nul. Mais un jour, alors qu’il essayait de tuer Harry Potter, son sort se retourna contre lui. Il ne fit pas tué mais fut entre l’état d’homme et celui de fantôme. Quatorze ans après, il est revenu à l’état vivant mais deux après, il y a vingt ans, Harry Potter tua le maître des ténèbres.
-Cela fait froid dans le dos.
-Tu as raison, en plus cela ne fait que cinq ans que les gens arrivent à dire Voldemort. Avant personne ne prononçait son nom.

Des éclats de rire retentirent à la table des Poufsouffle. Angel et Yang regardèrent ce qui s’étaient passé et d’après ce qu’ils comprirent Erica Acia avait essayé de faire grossir son pudding, mais celui-ci lui avait explosé à la figure à la place. Les Serpentards riaient aussi mais d’une façon plus moqueuse. Les plus anciennes firent grossir leur pudding à leur guise, en déclarant que c’était facile, même un Griffondor y arriverait, seul un Poufsouffle était aussi nul. Les Poufsouffles voulurent répondre à cet affront avec un sort mais Granger arriva en les menaçant de ne pas accepter les cinquante premiers points qui seront attribués à Serpentard et Poufsouffle. Le professeur qui parlait avec Potter et celui qui se trouvait à l’extrême droite regardèrent Granger méchamment.

« -C’est deux là n’ont pas l’air d’accord, fit remarquer Ronald en désignant les deux professeurs.
-C’est normal, répondit un troisième année du nom de Nicolas Lochk, celle à côté de Potter c’est Cheva, la prof d’histoire de la magie, et directrice de Serpentard, et l’autre c’est Abbot, la prof de botanique, et directrice de Poufsouffle. »

Une fois que les assiettes d’or furent propres et les plats vides, Potter se leva et refit un discours :

« -Et voilà ! Le festin est fini. Je rappelle que vos emplois du temps vous seront distribués au petit déjeuner demain. La forêt bordant le parc est interdis à tous les élèves comme me l’a gentiment rappelé notre concierge Marcus Flint. Il m’a aussi rappelé qu’il avait la main sensible sur sa baguette. Si vous voulez faire parti de l’équipe de Quidditch de votre maison, adressez-vous aux capitaines. Je rappelle que les premières années ne peuvent posséder leur propre balai. Je crois que c’est fini. Bonne nuit à tous. »

Les élèves se levèrent mais Granger toussota alors Potter rappela à l’ordre les jeunes sorciers :

« -Désolé, s’exprimât il, j’ai oublié de dire que le département scolaire qui se trouve au ministère a remplacé les A.S.P.I.C.s par d’autres diplômes les B.S.s. Il existe différents B.S.s que vous choisirez selon votre futur métier :
Il y a le B.S.N, Brevet de Sorcellerie de la Nature.
Le B.S.M, Brevet de Sorcellerie de la Magie.
Le B.S.P, Brevet de Sorcellerie Physique.
Le B.S.A, Brevet de Sorcellerie des Arts.
Et le B.S.S, Brevet de Sorcellerie Sociale.
Mais ceci ne s’applique pas pour les sixièmes et septièmes années qui ont déjà passé leurs B.U.S.E.s. Justement les B.U.S.E.s existeront toujours. Ceux qui changent aussi c’est qu’à la fin de chaque année vous passerez des examens. En quoi cela change-t-il ? Et bien c’est simple, si vous réussissez vos examens, un pour chaque matière, vous gagnerez en quelque sorte un trophée. Il faut en avoir au moins la moitié du nombre total de trophée pour passer en classe supérieur. Les résultats seront donnés en fin d’année. Ces trophées conteront pour les B.S.s. Voilà ! Là je pense que c’est réellement fini. Alors tout le monde au lit et bonne nuit. »

Cette fois-ci, les apprentis sorciers et sorcières ne se levèrent pas tout de suite. Ils étaient là, assis, abasourdis par la nouvelle qui venait de tomber. Puis des cinquièmes, sixièmes et septièmes années de chaque maison se levèrent et déclarèrent à leurs camarades de les suivre. C’étaient les préfets. Angel suivit Victoria Gace, la préfette de Griffondor. Les plus anciens encor des nouveaux B.S.s, tandis que Victoria les faisait passé par des tapisseries tout en prévenant les nouveaux Griffondor de faire attention aux escaliers car ils bougeaient quand cela leur plaisaient et qu’ils en font qu’à leur tête.

Angel commençait à s’habituer à ce nouveau mode de vie, mais il fut tout de même surpris en voyant que les personnages des tableaux parlaient et allaient de portrait en portrait pour se rendre visite ou les suivre. Angel demanda des explications à Yang qui lui expliqua que chez les sorciers les sujets des tableaux avaient le pouvoir de se déplacer et le droit à la parole. Victoria s’arrêta devant le portrait d’une grosse dame qui demanda le mot de passe.

« -Morituri te salutant ! prononça Victoria »

Le portrait de la grosse dame pivota, laissant un trou dans le mur. Ils pénétrèrent dans le trou et se retrouvèrent dans une salle à dominante rouge et aux fauteuils défoncés. Un homme grisâtre par lequel on pouvait voir à travers et qui flottait en l’air au milieu de la salle commune se présenta :
« -Bonjour, je suis Sir Nicholas de Mimsy-Porpington, le fantôme de Griffondor.
-C’est vous Nick Quasi-sans-tête ? demanda Helga.
-Heu oui
-Mon père m’a dit, enchaînât-elle que votre tête tenait qu’avec deux ou trois filaments de peau. Est-ce vrai ? »

Pour toute réponse le fantôme se prit l’oreille, tira sur celle-ci et sa tête bascula. Elle resta suspendue par deux ou trois filaments de peau sur son cou. Sous les yeux ébahis des nouveaux, il la remit en place et quitta la pièce en traversant le mur. Angel et Yang montèrent les marches pour rejoindre le dortoir des garçons. Leurs bagages les attendaient au pied de leur lit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tarot.actifforum.com/
Angel Heris
Élève
Angel Heris

Nombre de messages : 260
Localisation : A chercher ce qu'il est!
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Angel Heris et l'ordre du Serpent   Mar 20 Déc - 12:57:57

XII) QUATRE-VINGT A L’ HEURE

Un lion et un serpent se battaient. Le lion prit la parole :

« -Sorts de cette école ! Tout de suite !
-Merci bien, répliqua le serpent, je n’attendais que ça !
-Que je ne te revois plus, repris le fauve.
-Moi non plus. Mais gare à mon descendant, menaça le reptile.
-Toi avoir des descendants. Laisse moi rire !
-Quand tout le monde l’oubliera, son enfant naîtra. Il fera revenir le souvenir de son père, siffla le serpent.
-Mais le fils de son ennemi s’interposera. Et la fin de la ligné venimeuse sera venue, continua le lion. »

Angel ouvrit les yeux. Il se trouvait dans le dortoir des premières années de Griffondor. Il avait fait un cauchemar dont il n’avait aucun souvenir. Il regarda sa montre, il était sept heures. Un bip retentit et tous les autres Griffondors se levèrent. Le bip venait de la montre d’Antonio, qui était un cadeau de sa mère. Yang râle en disant que seul les moldus pouvaient créer des objets aussi stupides. Antonio, et John Vasoc, qui était d’origine moldue, ne préférèrent pas riposter. Ils s’habillèrent de leur robe rouge et or qui se trouvait dans des paquets posaient aux pieds de leur lit. Ils allèrent dans la grande salle, toutes les premières années filles de Griffondor étaient déjà arrivées. Rose donna aux garçons les emplois du temps. Angel regarda le siens et vit qu’ils commenceraient par histoire de la magie en même temps que les Serpentards.

Angel et Yang ne voulaient pas arriver en retard à leur premier cours, alors ils partirent de bonheur. De plus ce cours est celui de l’histoire de la magie qui est enseigné par le professeur Cheva. Le professeur Cheva en plus d’enseigner l’histoire de la magie, elle était la directrice des Serpentard. Ils arrivèrent à la salle d’histoire de la magie, les Serpentards étaient déjà là. Malfoy et Ying parlaient ensemble et stoppèrent lorsque les deux Griffondors arrivèrent.

« -Tiens, tiens, commença Malfoy à voix haute, voilà ton frangin Ying.
-Oui, Lucifer voici mon stupide fréro, continua Ying. Mais ignorons-le, car que ne fut pas mon choc quand j’ai appris qu’il fut envoyé à Griffondor. Même Tchin n’est pas tombé aussi bas. Certes, il a finit à Serdaigle mais ce n’est pas la mort par rapport à Griffondor, après tout Serdaigle fut la maison de notre mère. »

Tous les Serpentards rirent mais une voix de fille les arrêta.

« -Peut être, mais d’après ce que je sais, c’est un Griffondor qui a anéanti Voldemort, qui fut un Serpentard. Et d’ailleurs, ce n’est pas ton grand-père qui est encore à Azkaban pour avoir était mangemort ? Malfoy ! »

Le teint de Malfoy devint écarlate et se jeta sur Rose qui était celle qui venait de parler. Cheva arriva à ce moment et sépara les deux élèves.

« -Que s’est-il passé ici ? demanda-t-elle
-Bah professeur, commença Yang.
-Chang, je vous ai rien demandé. Dix points en moins pour Griffondor. Malfoy répondez si vous plait.
-Professeur, Weasley s’en est pris à ma famille, déclara Malfoy.
-Très bien, dix points en moins pour Griffondor.
-Ce n’est pas juste ! rétorqua Yang
-Chang, je vous ai rien demandé encore une fois. Vingt points en moins vous seront retirés. Prenez exemple sur votre frère. Et maintenant, je veux que vous vous taisiez et que vous entrez. Nous allons commencez le cours. »

Cheva distribua un test de connaissance sur l’histoire actuelle ou récente de la magie. Angel n’ayant connu le monde de la magie que récemment ne put répondre à aucune question, sauf à celle qui demandait trois noms de ministre avec leur département. Il cita Harry Potter, le ministre de l’éducation, et Ron Weasley, l’oncle de Rose, le ministre de la jeunesse (Rose n’arrêter pas de s’en vanter) mais ne put en citer un troisième. Les autres questions étaient « qui est le ministre de la magie. », « qui inventa la loi sur la possession d’un balais de catégorie C ». D’autre questions tourné autour d’une culture plus général : « En quel année fut fondé Poudlard ? », « Comment fut abolit le droit de brûler les sorciers ou sorcières sur le bûcher par les moldus ? » ou d’autres questions. Un quart d’heure avant la fin des cours Cheva ramassa les tests et les corrigea à l’oral. Elle retirait cinq points à chaque test contenant au moins une erreur et dix à ceux qui étaient entièrement faux. Elle commença par les Griffondors. Tous ceux d’origine moldue et Angel firent perdre cinq points chacun, et, Antonio et Helga firent perdre cinq points chacun. Elle en avait fini avec les Griffondor mais elle ne put continuer avec les Serpentards car la cloche de fin de cours retentit. A la fin du cours Griffondor ont perdu quarante points, soit quatre-vingt avec les quarante qu’ils ont perdus avant le cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tarot.actifforum.com/
Angel Heris
Élève
Angel Heris

Nombre de messages : 260
Localisation : A chercher ce qu'il est!
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Angel Heris et l'ordre du Serpent   Mar 20 Déc - 12:59:14

XIII) LE PREMIER JOUR

A peine sortis de la salle de Cheva, qu’Angel, Yang et les autres Griffondors devaient se diriger vers la salle de métamorphose de Granger, tandis que les Serpentards partirent dans le parc pour leur cours de sport magique. Ils attendirent le professeur devant la salle. Cinq minutes après la seconde sonnerie de cloche, les Poufsouffles et les Serdaigles de quatrième année sortirent de leur cours.

« -Elle exagère ! Le premier cours de l’année ! se plaignit une Serdaigle auprès d’une Poufsouffle. Bosch va nous enlever des points !
-Bosch, ton prof d’allemand ? demanda l’élève de Poufsouffle
-Oui, il n’est pas commode. Mais bon, ce n’est pas pire que Cheva.
-Allez, à tout a l’heure Catherine.
-Ok Emma. »

Granger sortit à son tour de la pièce et appela les nouveaux Griffondor à enter dans sa salle de cours. Pendant la première heure de cours, elle leur fit un discours sur la gloire que Griffondor doit obtenir à la fin de l’année. Elle énuméra toutes les règles de l’école et insista sur le fait de n’en violer aucune.

« -Ca lui va bien de dire ça, entendu Angel de la bouche de Rose qui s’adressait à Anna Jiva.
-Pourquoi ?
-Et bien, lors de sa première année, elle alla dans un couloir interdit. En deuxième année, elle prépara du Polynectar en cachette.
-Du quoi ? demanda Anna
-Du Polynectar ! Une potion interdite qui permet de se transformer en la personne de son choix.
-Non !
-Et ce n’est pas tout, rajouta Helga Londubat qui n’avait pas manqué une miette de leur conversation. Quand elle était en troisième année, elle remonta le temps en toute illégalité. Elle aida ensuit Harry Potter lors du tournois des trois sorciers, ce qui était interdit. Puis lors de sa cinquième année, elle fonda un cours illégal de défense contre les forces de mal. Puis l’année d’après…
-C’est exact mesdemoiselles, les coupa Granger. Et ce n’est pas pour cela que vous devez faire de même. Cinq points en moins pour Griffondor. »

Rose, Anna et Helga rougirent de honte. Granger ne leur donna pas leur récréation, et leur annonça que tous les lundis ils n’auront pas de récréation le matin. Ils apprirent ensuite, lors de la seconde heure, à transformer une allumette en aiguille après que Granger se soit transformé en singe puis de nouveau en leur professeur. Personne ne réussit cet exploit, seul John Vasoc y est arrivé le mieux, son allumette fut devenue grise.

Le reste de la journée fut moins pénible pour les Griffondors, en effet ils ne perdirent plus de points. Le cours d’après fut celui des sortilège en commun avec les Poufsouffle. Duchamps, leur professeur, leur déroula les objectifs qu’ils devront atteindre en fin d’année. Puis il proposa de se présenter face à la classe pour mieux faire connaissance. Angel fit ainsi la connaissance d’Hug Arnold qui lui dévoila que lui aussi fut adopté.
Ils eurent ensuite deux heures pour manger puis un cours de défense contre les forces du mal avec les Serdaigles. Un-Un, leur professeur, était un gai luron. Il leur raconta la malédiction de sa profession, chacun des professeurs avant lui n’avait pas gardé le poste plus d’un an. Il leur parla de quelques un de ses prédécesseurs. Il y eut un serviteur du mal, un narcissique, un loup-garou, un imposteur, une envoyée du ministère … mais aussi d’un professeur de potion qui accéda enfin à son rêve, c’était un certain Rogue. Enfin, il les rassura en disant que c’était sa seconde année ici, et que donc la malédiction était finie.

Après la récréation, ce fut le cours de potion avec Lovegood, la directrice de Serdaigle. Elle paressait étourdit avec son regard perdu et son look vestimentaire. Elle leur énuméra les différentes potions qui devront savoir réaliser à la fin de l’année. Ce fut le seul professeur à leur donner des points, dix en l’occurrence pour les bonnes réponses consécutive d’Helga.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tarot.actifforum.com/
Angel Heris
Élève
Angel Heris

Nombre de messages : 260
Localisation : A chercher ce qu'il est!
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Angel Heris et l'ordre du Serpent   Mar 20 Déc - 13:00:06

XIV) FÉERIQUE ET ENCORE TRENTE

Les salles de cours de langues se situaient les unes à côté des autres. Angel, Rose et Yang se dirigèrent vers celle de féerique, Antonio vers celle d’espagnol (il disait que c’était des points faciles puisqu’il est bilingue.) Mais le féerique restait l’option la plus choisie. Helga et John qui n’avaient pas pris d’option rejoignirent la salle commune en promettant de les attendre pour le dîner. Quand nos trois amis entrèrent dans la salle, une femme d’une beauté imaginable se présenta comme étant le professeur Faeryes. Après s’être présentée, Faeryes leur appris quelques une des créature qui parlaient féerique, tels que les fées, les farfadets, un peuple particulier de lutin, et un peuple antique qui n’existe plus, appelé les Nayaros. Ces Nayaros auraient écrit une prophétie mais personne ne l’avait encore trouvé, c’est pour cela que ceci ne fut plus qu’une légende.

Ils apprirent ensuite l’alphabet féerique composé de trente trois lettres formées à partir de traits droits et de points. Angel se perdit ensuite dans ses pensées. Il voyait des femmes de petite taille, chacune avait des ailes transparentes leur string et soutien-gorge étaient faits de plantes. Elles écrivaient sur une pierre, Angel reconnut le féerique. Il n’avait pas encore vu leur visage, mais quand ceux-ci se découvrirent, Angel reconnut le visage du professeur de féerique : Faeryes.

« -Heris ! Heris ! »

Angel ouvrit les yeux, et vit le ravissant visage de Faeryes. Il ne se souvint pas de son rêve, mais seulement le visage de Faeryes. Celle-ci lui proposa de se rendre à l’infirmerie, ce qu’il accepta. En sortant de la salle, il crut entendre une femme douce prononcé quelque chose ressemblant à du féerique, cela ressembler à ceci : « Ingana équotos wizirate » N’ayant fait qu’une heure à peine de féerique, il ne put traduire cette douce phrase.

A l’infirmerie, Miss Bones, l’infirmière, lui donna une potion de couleur cyan qui lui fit fumer les narines. Au repas aucun Griffondor ne lui posa de questions ou lui parla de ce qui c’était passé lors de ce dernier cours. Les Poufsouffles et les Serdaigles s’inquiétaient pour lui. Il est peut être malade ! Ou bien c’est le stress ! Les Serpentards, dont Malfoy et Ying, préférèrent se moquer de lui en faisant semblent de s’endormir pendant qu’on leur parlait :

« -Tu parles, il fait ceci pour faire son intéressant, commenta Malfoy à Ursula Bull, une fille qui fait plus garçon catcheur que adolescente de onze ans, en passant devant Angel. Si cela marche avec certain, moi je sais que c’est bidon ses endormissements. »

Le reste de la semaine se passa normalement. Seul Cheva leur enleva des points. Son excuse était comme elle avait perdu les copies des Serpentards, elle supposa donc qu’on lui a volé. Elle accusa les Griffondors de l’avoir fait, sous prétexte qu’elle penserait que se serait les Serpentards qu’ils l’auraient fait et donc par conséquents leur enlevé des points.

« -Mais cela ne marche pas avec moi. C’est pour cela que j’enlève trente points à Griffondor. »

Angel ne s’évanouissa plus en langue, ou dans un autre cours. Il lui sembla même tomber amoureux de Faeryes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tarot.actifforum.com/
Angel Heris
Élève
Angel Heris

Nombre de messages : 260
Localisation : A chercher ce qu'il est!
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Angel Heris et l'ordre du Serpent   Mar 20 Déc - 13:03:25

XV) UNE LETTRE DE SANG

Angel n’avait reçu de lettre d’Arès que par ses parents adoptifs qui lui demandaient de ses nouvelles. Mais le jour d’Halloween, Angel vit un hibou noir comme du charbon avec des yeux rouge se poser devant lui. Il prit la lettre que l’oiseau lui tendait et celui-ci partit aussitôt. Angel décacheta l’enveloppe sous l’œil étonné de Yang. Le parchemin se trouvant à l’intérieur était petit, dessus on pouvait voir écrit :
Citation :
Nous te surveillons
.
La signature était un symbole représentant deux serpents s’entrecroisant, l’un était vert, et l’autre argent. Le seul point commun qu’ils avaient tous les deux était leurs yeux rouges, rouge sang. Ces deux serpents tiraient chacun leur tour une langue aussi rouge que les yeux. Lorsque Yang mit un doigt sur le symbole, les lettres rouges vives, qui composaient le message, coulèrent tel du sang sur le doigt de Yang. Angel laissa tomber le parchemin, qui était à présent recouvert de sang, avec un cri horrible et horrifié. Tout le monde le regarda, puis la main de Yang pleine de sang, et enfin le parchemin. Tous les élèves crièrent un mon dieu, les professeurs étaient livides, et les Serpentards ricanaient.

« -Désolé, dit Rose derrière Angel qui n’avait pas du manqué une miette du message, c’est un nouveau gadget que mes oncles Fred et George Weasley ont créé. J’ai voulu l’essayer. Je tiens à préciser qu’il n’est pas encore en vente. Mille excuse si je vous ai effrayé. Après tout c’est halloween. »

Des « ouf » et autres cris de soulagement se firent entendre. Les professeurs qui s’étaient levés pour voir de plus près se rassirent, en essuyant leur front moite. Seul les Serpentards semblèrent déçut que se soit seulement une farce, de plus d’une Griffondor.

Durant le reste de la journée Angel oublia la lettre en se disant que ce n’était qu’une farce. Il ne parla pas à Rose car même si c’était une simple farce, elle était de très mauvais goût. Lors de cette journée, il réussit son sort de lévitation. Seul Rose, John et Francis Abalo, un Poufsouffle, avait réussit.

Lors du repas de midi, Angel découvrit que le plafond magique qui imitait le ciel était rempli de citrouilles qu’Hercule avait vidées et sculptées pour le dîner d’halloween de ce soir. Angel y reçut deux lettres. La première fut apportée par Aphrodite, la chouette de Rose. La lettre qu’elle apportait disait :
Citation :
Désolé, j’ai menti ce matin. Ce n’est pas moi qui l’ai envoyée. J’ai dit que c’était moi pour éviter la panique.

La deuxième fut apportée par Arès.
Citation :
Il y avait sur le parchemin un court message : RDV après potion avec Mr Chang Yang et Miss Weasley devant gargouille du griffon. Signé : HP.

Angel prévint aussitôt Yang et à contre cœur Rose. Après que tous les trois aient remis leur échantillon de potion à Lovegood, ils sortirent de la salle et allèrent à la statue du griffon.

« -Ha vous êtes déjà là tous les trois ! s’écria une voix derrière eux »

Les trois Griffondors se retournèrent et virent Granger marchait droit vers eux.

« -Pierre philosophale ! Prononça le professeur à la statue »

Le griffon s’éleva et laissa place à un escalier en colimaçon. Ils montèrent tous les quatre l’escalier, et se retrouvèrent devant une porte. Granger frappa à celle-ci.

« Entrez, dit une voix à l’intérieur »

Granger rentra la première, puis Yang et Angel. Angel regarda autour de lui et vit une immense salle circulaire où étaient accrochés des portraits somnolents, et où étaient étalés des objets de toutes sortes. Potter était assit derrière son bureau avec ses cheveux d’un noir de jais. A sa droite se tenait un homme qu’Angel n’avait jamais vu. Il était grand, roux, et son visage était recouvert de tâches de rousseur. Il ressemblait un peu à Rose.

« -Tonton ! s’écria Rose en rentrant dans le bureau droit vers les bras de l’homme aux multiples tâches de rousseur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tarot.actifforum.com/
Angel Heris
Élève
Angel Heris

Nombre de messages : 260
Localisation : A chercher ce qu'il est!
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Angel Heris et l'ordre du Serpent   Mar 20 Déc - 13:04:42

XVI) L’ÉPREUVE EST LANCÉE


« -Rose ! Harry ! Pourquoi ma nièce est ici ? demanda l’inconnu Ainsi que un des fils de Cho. Je croyais que cela devait concerner uniquement Angel.
- Ron ! Je sais ce que je fais, répondit Potter. Rose et Yang Chang ont vu le message, malgré eux, qui était adressé à Angel. Au fait Angel, qu’il y avait-il sur le message ?
- Pourquoi cette question ? demanda Rose. Je l’ai dit au petit déjeuner. C’était une farce.
- Ne mentez pas Weasley ! rétorqua sèchement Granger. Ne commencer pas à être comme vos oncles Georges, Fred et bien sûr Ron !
-Quoi ! riposta le concerné. Tu étais pas mal à leur âge !
- Chut ! coupa Potter. Alors Angel ?
- Il était écrit : Nous te surveillons.
- Harry, ils ont des espions dans l’enceinte de Poudlard.
- Ne dis pas n’importe quoi Ron ! s’emporta Granger.
- Miss Weasley, Mr Chang et Mr Heris, je tiens à que ceci reste secret.
- Contez sur nous, scandèrent ils tous les trois.
- Mais que signifiait cette lettre monsieur ? questionna Angel.
- Rien, répondit le directeur. Sur ceux, allez vous préparez pour le dîner de Halloween. »

Les trois Griffondors sortirent du bureau et se dirigèrent vers leur salle commune. En chemin, Yang demanda :

« - Rose, qui était ce Ron ?
- Voyons Yang ! Quel idiot ! C’était mon oncle. Ron Weasley, le meilleur ami de Harry Potter et de Hermione Granger. C’est aussi le ministre du département de la jeunesse. Justement là, il est sur un projet de créature qu’on éduquera aux combats. »

Angel ne réussit pas à oublier la réunion qui venait d’avoir lieu. Ce ne fut qu’au dessert qu’Angel prit par à la joie du festin. Mais son humeur bascula de nouveau quand il découvrit un message dans son pudding. Il le lu seul, sans Yang et Rose :

Citation :
Ta première épreuve se déroulera lors du match de Quidditch qui opposera les Griffondors aux Serpentards.

Et en dessous des lettres de sang, se trouvait les deux serpents emmêlés. Il posa son doigt dessus. Du sang ne coula pas, mais le message prit feu et lui brûla les bouts des doigts. Heureusement personne ne le vit, ils étaient tous occupés à rire.

Les jours passèrent. Angel était de plus en plus sous le charme de Fayeres. Cheva enlevait des points au Griffondors comme jamais, heureusement que Helga répondait facilement aux questions de Lovegood pour récupérer ces points. La veille de la première rencontre de Quidditch, Angel se décida à parler du message d’Halloween à Yang et à Rose, qui était devenue leur amie depuis ce jour là.

« - Angel ! dit Rose d’une voix horrifiée. Qui est ou qui sont-ils ? Que te veulent-ils ?
- Comment veux-tu que je le sache ?
- Et tous les deux ! On a cours d’histoire de la magie avec l’autre vieille harpie. A votre avis combien de points en moins on aura aujourd’hui ?

Mais aujourd’hui Cheva ne leur enleva pas beaucoup de points. Trente en l’occurrence, car elle était très occupée à critiquer l’équipe de Griffondor. Par exemple quand Rose demanda une information sur un sorcier qui aurait découverts un animal dont les poils soigneraient les allergies, Cheva répondit que la stupidité des Griffondor était proportionnelle à leur talent au Quidditch.

Le Quidditch est le sport préféré des sorciers, autant que le foot chez les Moldus. Il y a quatre balles : Le souaffle que les trois poursuiveurs se passent pour marqué dans un des trois anneaux adverses protégés par un gardien, pour marquer dix points. Les deux cognards qui sont des balles dont leur but est de blessé les joueurs. Heureusement deux batteurs sont là pour les protégés. Et le vif d’or, une petite balle ailée pas plus grosse qu’une noix et qui se déplace à grande vitesse, et qui donne cinq cent points à l’équipe dont le poursuiveur la attrapée. Ce sport se déroule dans les airs, à bord de balais volant. Griffondor n’a pas gagné depuis l’époque où Harry Potter était dans l’équipe.

Le jour J, après le déjeuner du midi, Rose, Yang et Angel allèrent au stade comme toue l’école, mais avec leurs baguettes. Les joueurs des deux équipes entrèrent sur le terrain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tarot.actifforum.com/
Angel Heris
Élève
Angel Heris

Nombre de messages : 260
Localisation : A chercher ce qu'il est!
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Angel Heris et l'ordre du Serpent   Mer 21 Déc - 10:55:26

XVII) UN MATCH MOUVEMENTÉ

L’équipe de Griffondor, habillée dans des tenues rouges, était composée de Nicolas Lock, Percy Flower, Arthur Ostat comme poursuiveurs, de Esther Madone et Lynda Sing en tant que batteur, de George Lux, le gardien, et de Mathilde Otre en tant que capitaine et poursuiveuse de l’équipe.

Mathilde serra la main ou plutôt broya la main de Conan Bad, le capitaine et poursuiveur Serpentard, qui lui rendit la pareille. Le match fut commenté par Alfred McOreal, un élève de Serdaigle en troisième année.

« -Et c’est partit, cria Alfred, Lock, Flower, Ostat qui tire. Arrêt de Red, qui passe à Bad. Bad se la joue solo, il est devant les buts, il tire et marque ! Dix points pour Serpentard. »

Les Serpentard se trouvant dans le public sortirent des banderoles où un serpent argenté dévorait un lion d’or. Vingt minutes plus tard le score était de cinquante à dix pour les Serpentard.

« -Otre et Senguain scrutent tous deux le terrain à la recherche du vif d’or. J’aperçois quelque chose dans le ciel. Est-ce lui ? Non ! C’est un homme qui chevauche un Zéphire. Je rappelle que le Zéphire est le meilleur balai du moment. Il peut atteindre 200km/h en deux secondes, il est munis de freins automatiques, n’obéit qu’à son propriétaire et est normalement intraficable. Je dis normalement car celui-ci fait ce qu’il veut. Regardez l’homme qui est dessus, il a l’air apeuré et ne contrôle pas la situation. »

Maintenant tout le monde regardait cet homme qui demandait de l’aide, et qui disait ne pas connaître ce balai et ne savait pas le faire marcher. Il était maintenant assez proche du stade pour voir son visage. C’était un sorcier au visage joufflu, ses yeux étaient les mêmes que…

« -Papa ! s’épouvanta Helga
- Neville ! s’inquiéta Potter
- Mon dieu, prononça Granger.
- Aidez-le, supplia Helga. »

Potter se leva et essaya de lancer un sort, mais celui-ci se perdit sur un mur magique qui entourait désormais la tribune des professeurs. Le balai et Mr Londubat foncèrent droit vers les tribunes o plus particulièrement, comme le remarqua Angel, sur lui. Tout le monde arriva à l’esquiver mais au lieu de se planter dans le décor, il monta en chandelle. Mr Londubat vomit et se fut Aude Succes, une Poufsouffle de première année, qui reçut le rejet sur la tête. Le balai piqua à nouveau vers Angel, celui-ci arriva à l’esquiver de nouveau. Le Zéphire continua à charger Angel.

Après cinq minutes, le balai s’immobilisa dans les airs au milieu du terrain de Quidditch. Il expulsa Mr Londubat, et se dirigea vers rose et Yang qui se trouvaient à l’autre bout du terrain. Tout le monde criait sauf les Serpentard qui trouvaient cela comique.

Angel sut tout de suite ce qu’il fallait faire. Il regarda déterminé le balai et lança sans savoir comment un sort qui emmena Mr Londubat de sa chute au sol en un plop et sans égratignure. Puis toujours automatiquement un sort qui dressa un mur entre ses deux amis immobilisés par la peur et le Zéphire fou. Celui-ci se brisa contre le mur. Tout était fini. Angel avait évité le pire par deux sorts complexes qui lui étaient inconnus, et sans dire de formules, et sans sa baguette qui était tombé sur le terrain après sa dernière esquive.

Personne ne vit qui avait arrêté le massacre sauf Potter et Cheva qui furent, avec les autres professeurs enfin libres. Granger annonça que le match devra être rejoué mais plus tard, et ceci fut suivi par des contestations.

Angel raconta son exploit à ses amis tandis qu’Helga courait vers son père.

« -Quoi ? s’étonna Rose. C’est toi qui as lancé un sort de transplanage et un sort de mur forteresse. Je ne suis pas sûre que Granger ou Potter sachent les lancer.
- Et tu dis, continua Yang, sans formule.
- Oui.
- Et avec la baguette loin de toi.
- Oui
- Pourquoi tu nous avais caché que tu étais un invoxa.
- Un quoi ?
- Un invoxa. Un sorcier pouvant lancer un sort sans formule, et sans baguette. L’invoxa le plus connu fut Godric Griffondor. Chacun des quatre fondateurs de Poudlard avaient une particularité.
- C’est vrai, continua Rose, Griffondor était un invoxa. Serpentard un fourchelangue. Poufsouffle, une animagus. Et Serdaigle était une métamorphomage.
- Invoxa ? Fourchelangue ? Animagus ? Métamorphomage ?
- Invoxa, c’est un sorcier qui lance des sorts sans formule et sans baguette, comme toi, répondit Yang. Fourchelangue, c’est un sorcier qui comprend et se fait comprendre des serpents en parlant comme eux, comme Potter. Animagus, c’est un sorcier se transformant en un animal donné, comme Granger. Et métamorphomage, c’est un sorcier pouvant changer d’apparence à volonté. »

Mais le reste de la journée, Angel essaya de lancer des sorts simples sans formules et sans baguette, mais ce ne furent que des échecs, ainsi que les deux sorts qu’il avait accomplit lorsqu’il réessaya de les réemployer.

Le soir, lorsqu’il se coucha, il découvrit sur son lit une enveloppe. Il l’ouvrit et découvrit à l’intérieur un objet tordu argenté, et une lettre qu’il lut aussitôt :

Citation :
Félicitation, voici ta récompense. C’est la première pièce d’un puzzle que tu devras finir.

Cette fois-ci quand il toucha les serpents, le message se transforma en mouche qui fut gobée par Marcel, le crapaud de Ronald.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tarot.actifforum.com/
Angel Heris
Élève
Angel Heris

Nombre de messages : 260
Localisation : A chercher ce qu'il est!
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Angel Heris et l'ordre du Serpent   Mar 21 Fév - 9:46:30

XVIII INVITATION


A présent tout le monde ne parlait que de cela. Ils se demandaient comment un Zéphyr pouvait être aussi incontrôlable, et qui a pu le détruire et sauvé le pauvre Mr Londubat.

Angel demanda à Helga des nouvelles de son père, lors du cours de Duchamps, professeur de sortilège.

« -Mlle Bones a préféré l’envoyer à St Mangouste, l’hôpital magique, mais apparemment il y a eu plus de peur que de mal. »

Cheva avait l’air de ne pas être d’accord sur le report du match. Et sa fureur se ressentit sur Angel. Elle enleva des points à Griffondor qu’une seule fois, lorsqu’ Angel fit tomber sa plume, mais ce fut cent points.

Le soir, lors du cours de Fayeres, Angel dut conjuguer le verbe voir. Le verbe se traduisait par « wiziram ». Angel alla au tableau et commença à écrire le verbe au passé iva, correspondant au passé composé : Wizirot, Wizirat… Il s’arrêta sur la deuxième personne, Fayeres demanda ce qu’il lui arrivait, si il avait oublié. Angel rougit, fit non de la tête et continua … Wizirit, Wiziror, Wizirar, Wizirir. Lorsque le cours fut terminé, Angel sui qu’il avançait vers ce qu’on lui cache. A présent il réussissait à comprendre un tiers du message qu’il vait entendu après son premier cours de féerique.

Ce soir là, Granger passa dans la salle commune pour savoir qui resteraient et qui partiraient pendant les vacances de noël. Rose avait proposé à Angel et à Yang de les passer chez elle. Mr et Mrs Heris donnèrent leur accord. Mais la mère de Yang força Rose à inviter Tchin, le frère de Yang, car Ying devait passer ses vacances chez Azerdef Adolphe, un Serpentard.

« -Ce que man ne sait pas ! se plaignit Yang, c’est qu’il y aura aussi Malfoy chez Azerdef. Elle déteste son père, un certain Drago. Et je dois maintenant me taper cette tête d’intello qui me sert de frère. »

La neige commença à tomber, ceci annonçait les vacances. Les couloirs de Poudlard étaient décorés à l’occasion de noël. Dans la grande salle se trouvaient douze sapins. Le dernier cours des premières années fut le cours de Lovegood. Ils apprirent la potion de neige. Cette potion, de couleur blanche, doit faire croire à celui qui la boit qu’il neige pendant douze minutes. La sonnerie retentit, et dans le vacarme qui résonnait dans la salle, Lovegood essaya de lancer ces paroles :

« - Surtout n’oubliez pas, la potion de neige doit être conservé à moins dix degrés. Pas à moins onze, car elle sera congelé et vous pourrez pas la décongeler, ni à moins neuf car elle ne sera pas assez froide et donc aura aucun effet. Et joyeux noël à tous ! »

A son réveil, Angel découvrit sur son lit une lettre. Il la lut et reconnu les deux serpents. La lettre disait :
Citation :
Au douze coup de minuit, le Père Noël ne descendra pas seul.
Quand il toucha les deux serpents, la lettre devint de la neige et fondit en mouillant le lit, faisant croire à un accident nocturne. Il ne parla de la lettre à Yang, ni à Rose seulement dans le train, qui les conduisait à King Cross, pendant que Tchin était aux toilettes.

« -Ne t’inquiète pas Angel, le rassura Rose, il y aura tout mes oncles, ma tante, mes grands-parents Weasley seront présents aussi. Ah oui, il y aura aussi Granger et Potter.
-Quoi !? s’étouffa Yang avec une dragée surprise de Berty Crochue au poivre. Il y aura Potter et Granger ?
-Oui, bien sûr, ma famille est très liée avec Hermione et Harry. Pardon ! Avec Granger et Potter. »

La discussion se termina à ce moment car Tchin venait de les rejoindre. Le train ralentit et s’arrêta. Quand ils descendirent tous les quatre du train, Rose se précipita vers un groupe de personne. Angel remarqua que la majorité des personnes, qui le constituaient, étaient roux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tarot.actifforum.com/
Heidevolk Ungöl
Élève
Heidevolk Ungöl

Masculin Nombre de messages : 41
Age : 27
Localisation : under the rain, under the blood, under the sky
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Heidevolk Ungöl   Mer 22 Fév - 11:21:31

[hrp]:excuse-moi de te couper dans tes rps (qui sont super bien je trouve) mais j'aimerai que si possible tu m'ôtes d'un doute : dans le chapitre IX, tu dis : "celui à l'air malsain se prénommait Ying Chang, et le dernier s'appelait Yang Chang." donc si je comprends bien Ying est celui qui fait la gueule et Yang celui qui sourit mais/hors dans le chapitre X, tu dis : " le premier à aller à Griffondor fut Yang, tandis que son frère Tchin fut envoyé à Serdaigle et Yang à Serpentard." bien que cela soit évident je te le dis Yang est envoyé à Gryffondor ou à Serpentard, je pense plus tôt qu'il est envoyé à Griffondor mais là tu mets qu'il est envoyé dans les deux maisons que je cite plus haut (je sais ma clarté à m'exprimer est pareil à de l'eau de roche) donc je pense que c'est une étourderie de ta part enfin je pense, sinon excuse-moi pour le dérangement, je pense que tu n'as pas compris grand chose?[hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swazich.cowblog.fr
Angel Heris
Élève
Angel Heris

Nombre de messages : 260
Localisation : A chercher ce qu'il est!
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Heidevolk Ungöl   Mer 22 Fév - 12:13:03

Heidevolk Ungöl a écrit:
[hrp]:excuse-moi de te couper dans tes rps (qui sont super bien je trouve) mais j'aimerai que si possible tu m'ôtes d'un doute : dans le chapitre IX, tu dis : "celui à l'air malsain se prénommait Ying Chang, et le dernier s'appelait Yang Chang." donc si je comprends bien Ying est celui qui fait la gueule et Yang celui qui sourit mais/hors dans le chapitre X, tu dis : " le premier à aller à Griffondor fut Yang, tandis que son frère Tchin fut envoyé à Serdaigle et Yang à Serpentard." bien que cela soit évident je te le dis Yang est envoyé à Gryffondor ou à Serpentard, je pense plus tôt qu'il est envoyé à Griffondor mais là tu mets qu'il est envoyé dans les deux maisons que je cite plus haut (je sais ma clarté à m'exprimer est pareil à de l'eau de roche) donc je pense que c'est une étourderie de ta part enfin je pense, sinon excuse-moi pour le dérangement, je pense que tu n'as pas compris grand chose?[hrp]

Je te remercie, c'est corrigé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tarot.actifforum.com/
Angel Heris
Élève
Angel Heris

Nombre de messages : 260
Localisation : A chercher ce qu'il est!
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Angel Heris et l'ordre du Serpent   Mer 8 Mar - 10:35:15

XIX) JOYEUX NOEL !

Ils étaient tous roux, sauf une femme qui avait des cheveux argentés. Angel reconnu Ron Weasley, l’homme qui était dans le bureau de Potter. Il était encadré d’hommes totalement identiques. Angel pensa aussitôt qu’ils devaient être Georges et Fred, les propriétaires de « Weasley, Farce pour sorciers facétieux. » La jeune femme qui était devant Ron, avec sa petite taille et son visage juvénile devait être Ginny Weasley, ,la biographe, et écrivain de Potter, Ange ou démon ? , ou encore de Dumbledore, un fou comme on les aime. Derrière, se tenait bras dessus, bras dessous, avec la femme aux cheveux argentés, se tenait un homme aux longs cheveux, qui portait un croc de serpent comme boucle d’oreille, et son visage était presque déformé, comme si il s’était fait attaqué par une bête par le passé. Le père de Rose, pensa Angel, et la femme aux cheveux argentés devrait être sa mère. A côté du père de Rose se tenait un homme dont le visage était couvert de brûlures. Charly, l’éleveur de Dragon, suggéra-t-il aussitôt. Enfin, au premier rang se tenait les plus âgés du groupe. Ils avaient quelques cheveux blancs. L’homme était quasi-chauve et la femme un peu ronde. Sûrement les grands pare,ts paternels. Rose fit les présentations, et Angel fut étonné d’avoir eu dans le mil à chaque fois.

« - Et enfin, termina-t-elle, voici Tchin Chang, le frère de Yang. Il est à Serdaigle. Mais au fait, où est oncle Percy ?
- Il n’a pas voulu venir. Il a dit qu’il passait noël dans la famille de Pénélope. »

Rose n’avait jamais parlé de son oncle Percy. Elle parlait de Ron, le ministre de la jeunesse, de Ginny, la fabuleuse biographe, de Fred et Georges, les propriétaires des plus grandes boutiques de farces et attrapes. Elle parlait aussi de Charly, le grand dresseur de dragon, de Bill et Fleur, ses parents, et de Arthur et Molly, ses grands parents, et des amis quasi intimes de Dumbledore, quand celui-ci était encore en vie. Mais jamais elle n’avait prononcé le nom de Percy, Angel n’en connaissait même pas l’existence. Il voulut se renseigner sur lui mais ne le fit pas en voyant une larme couler des yeux de la grand-mère de Rose, quand Bill avait répondu.

Angel passa de merveilleuses vacances. La famille de Rose leur avait prêté des balais, à lui et à yang, pour jouer au Quidditch. Angel essaya tous les postes, celui qui lui convenait le mieux était celui de gardien. Potter et Granger arrivèrent le 24 au matin. La demeure luxueuse de Rose était décoré d’une façon admirable : des fées se promenait dans les couloirs, de la fausse vraie neige tombait dans toutes les pièces et les couloirs s’illuminaient d’or, puis d’argent.

Ils se mirent tous à table à neuf heures du soir, après que chacun ait installé les cadeaux qu’ils avaient achetés ou reçut de personnes extérieures. A ce merveilleux repas, on pouvait manger de la dinde aux marrons, des fruits de mer, du fromage multiple et du pudding, sans oublier le merveilleux jeu des pétards surprises. Dans ceux-ci on pouvait trouvé, mais seulement dans les versions sorciers, des souris, des biens vivantes, des chapeaux tels ceux des amiraux, des cuisiniers, des pirates… Il y avait aussi à l’intérieur des sucreries qu’Angel ne connaissait pas. Les Weasley n’y touchèrent pas, et Angel comprit pourquoi quand Tchin en mangea un. En effet, il se couvrit de plumes jaunes. Tous les Weasley rirent, mais surtout les jumeaux.

« - Une de nos inventions, commenta Fred.
- Crème Canarie, version bonbon, précisa georges.
- Oui, les marrons sont les crèmes canaries, les renseigna Rose. Les verts sont des bonbons péteurs, ceux qui sont de deux couleurs sont des bonbon à flemmes, soit ils te font vomir, soit il te font évanouir, ou bien, il te font saigner du nez. Sans oubliez les pralines longue langue, qui te font grandir et grossir la langue. »

Minuit s’approchait, plus que dix minutes, cinq minutes, une minute. Dix secondes…neuf …huit…sept…six…cinq…quatre…trois…deux…un. Le coucou de la vieille horloge chantonna joyeux noël.

Tous le monde se précipita pour ouvrir leurs cadeaux. Angel avait offert à Rose, le pack méga gameboy fleur + pokemon solaire. A yang le pack méga gameboy enfer + pokemon spatiale. Tchin eu toute la collection de biographie de Ginny Weasley dont le nouveau : « Mi homme, mi géant, mais un grand ami ». Ce livre parlait d’un certains Hagrid, ancien garde-chasse de Poudlard, et professeur de soin aux créatures magiques. Angel n’avait pas encore commencé à ouvrir ses paquets car il était occupé à expliquer ce qu’était et comment marchait le méga gameboy, et le principe de pokemon à ses amis. Le gameboy de Rose était blanc avec de magnifiques roses et une femme assez dévêtue. Celui de Yang était noir avec des flammes dessus dans lesquelles une tête d’homme avec des cornes semble être présente. Angel sortit de sa poche son propre gameboy. Le sien était blanc avec des monuments de l’antique Grèce. On pouvait y apercevoir trois personnages habillés comme dans l’antiquité grecque. Le premier, barbu, tenait dans sa main droite un éclair. Le second, barbu aussi, était sur un char tiré par des dauphins et tenait un trident. Le troisième, imberbe lui, était assis et un casque lui masqué le visage. Angel commença enfin à ouvrir ses paquets. Celui de ses parents contenait le jeu méga gameboy : La Quête des éléments/ L’eau. Celui de Rose contenait les farces créées par Fred et Georges. Yang lui avait offert tout la collection du Monde de Luce.

« -Mais je connais, s’écria Angel, j’ai déjà toute la collection chez moi.
- Je croyais qui tu ne connaissais pas le monde sorcier avant ta lettre de Poudlard.
- C’est parce que, explique Ginny, John Toms a publié ses livres chez les Moldus aussi.
- Oui, mais cela sont mieux, commenta Angel en ouvrant le premier tome, il y a beaucoup d’illustrations, animées en plus. Mais…Mais il y a même un film à la fin !
- Un quoi ? demanda Rose
- Un film, répondit Granger »

Granger, qui était issue d’une famille moldue, expliqua ce qu’était un film. En attendant, Angel ouvrit son dernier cadeau. Il était anonyme. Il en sortit une merveilleuse cape.

« -Mon dieu, c’est une cape d’invisibilité, s’écria Charly. Essaye là Angel ! »

Angel vêtit la cape, mais il ne devînt pas invisible. La cape se resserra et commença à l’étouffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tarot.actifforum.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Angel Heris et l'ordre du Serpent   

Revenir en haut Aller en bas
 
Angel Heris et l'ordre du Serpent
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ordre de Mission
» Salazar le Seigneur-Serpent. (UC)
» Le baiser de la femme serpent
» Un Serpent Royal
» les serpent c'est ma vie .. a la maison des serpentard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
École Spéciale De Magie :: Hors-RP :: Fan-art-
Sauter vers: