École Spéciale De Magie

Les temps sont sombres et l'avenir plus qu'incertains...Venez vivre la suite des aventures à cette école de magie
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nous n'irons plus là bas.

Aller en bas 
AuteurMessage
Wismerhill Raïken
Sorcier
Wismerhill Raïken

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Nous n'irons plus là bas.   Lun 30 Jan - 16:14:00

Il est l'heure... l'heure de se lever et de marcher... l'heure d'avoir du courage... l'heure de se battre pour la victoire... Allons-y.

Courage, que ce mot était significatif pour Wismerhill. Mais il avait deux significations, il y avait le courage fasse à un problème ou un ennemi trop puissant, oser affronter ce qui semblait invincible. Mais la deuxième définition s’accommodait mieux pour le cas présent, le courage face à l’inconnu, affronter l’obscurité.

Se battre ? Se battre n’était jamais que le recourt du faible, mais il devenait souvent le seul moyen possible dans la plupart des situations. Se battre, l’être humain n’était pas fait pour ce battre, mais il avait développé ce vice dès sa naissance, l’envie de dominer, de s’imposer. Wismerhill leva les yeux au ciel, des flocons de neiges commencèrent à lui tomber sur le visage.

Il sourit, il aimait la neige. Il leva sa main gauche et recueilli quelques flocons, puis ferma le poing pour la laisser fondre au creux de sa paume. Il ferme alors doucement les yeux, et respire profondément, laissant l’air froid le remplir de l’intérieur. Il ne bougea pas un petit moment, avant d’entendre des bruits de pas, ce n’était pas ceux de Misha, c’était ceux de quelqu’un d’autre.

Un pas à la fois léger et sur de lui, puis il ne l’entendit plus, ami ou ennemi, la personne n’était plus très loin, Wismerhill ouvrit alors les yeux, pour voir un mangemort, ou en tout cas, quelqu’un qui en portait les vêtements. Raïken sortit alors sa baguette, mais l’homme semblait tranquille, une capuche couvrait son visage, sa baguette longeant son bras droit.

Il plissa les yeux, pour ne pas laisser les flocons de neige lui brouiller la vue. Se battre pour la victoire disait Misha ? Alors pourquoi sentait il qu’il n’obtiendrait pas de victoire ce soir ?
Il tendit son bras, et s’apprêtait à lancer son premier sort, mais déjà, l’ennemi l’avait envoyé valser en l’air. Il fut projeté contre un mur, plusieurs mètre plus loin.

Il lâcha sa baguette ne court de route, et après un atterrissage brutal, il percuta le béton sur la tempe. Sa vue se brouilla, du sang coulait de son front, il l’essuya, mais ses jambes n'arrivaient pas à le tenir debout, et le choc l’avait complètement sonné.

Un voix s'éleva alors de la bouche du mangemort, mais on aurait dit qu'elle n'était pas celle d'origine, comme si on l'avait transformé, par un procédé similaire à l'hélium.

-Quel dommage que Greyback ai prit l'autre ruelle, il se serait fait un plaisir. Tant pis, après tout, il faut bien que je me substante aussi...

La voix était neutre, cet homme allait les tuer.

[HRP] Ce topic est privé, seul Misha, Nemesis et moi même pouvons y poster. Merci de votre compréhension ^^ [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misha Rumon
Sorcière
Misha Rumon

Féminin Nombre de messages : 722
Age : 27
Âge du perso : Raler :/
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus là bas.   Mer 1 Fév - 9:49:52

Misha aussi avait entendue les pas. Dans un pareil moment, elle aurait cru que la peur la submergerait. Au contraire, sa respiration s'était faiblement accélérée et ses jointures avaient blanchies sur sa baguette.
Une colère froide brillait dans ses yeux. Malheureusement c'était mal parti, il maîtrisait sans peine Raïken, qui était sans nul doute plus fort, plus âgé et plus expérimenté.

Mishke pensa à aller le voir pour s'inquiéter de sa santé mais ça aurait été tourner le dos à l'ennemi et ce n'était pas vraiment conseillé.
Le seul avantage que pouvait avoir Misha était l'agilité acquise pendant ses heures de vols. Elle éviterait les sorts plus facilement que Wismerhill.

-Ta nourriture sera les ténèbres d'où tu viens!

Sa voix la surprit elle-même, plus grave, plus rauque. Un peu plus responsable aussi.
Elle fit un pas en avant, baguette brandit. La jeune fille n'était pas pressée de commencer le combat. Les deux silhouettes encapuchonnées, habillées de noir se firent face, dix mètres les séparaient.

Après tout... habillés comme ça, qu'est-ce qui nous différencie vraiment? On se ressemble... rien ne nous sépare plus... dans la nuit tout les chats sont gris.

Mais cette pensée la révolta. Non. Non ils n'étaient pas pareil. Elle ne faisait pas souffrir les gens pour le plaisir, elle ne tuait que pour la bonne cause...

Y a t il vraiment de bonnes causes? je tue, lui aussi. Peut-être pas au même degrés mais au final, c'est pareil.

Plus elle pensait, plus la rage l'assaillait.

Je dois rester calme. Si je meurs ce soir, se sera avec au moins la dignité de l'avoir blessé. Je ne pense pas y survivre...

Elle s'était pourtant promis de vivre pour son enfant... leur enfant.

Ils ont tués Junior. Ils me l'ont enlevés. Ils n'ont pas le droit de vivre. ils lui ont fourni un échappatoire qui je suis sûre n'était pas nécessaire!

Normalement, elle aurait du pleurer. Mais le temps des larmes était révolu. Il n'était plus l'heure de pleurnicher, il fallait combattre, prendre la vie ou perdre la sienne. Tel était ce combat.

Jetant un regard à Wismerhill, elle se dit qu'elle devait se battre pour lui aussi. Elle avait vu que ses paroles avaient provoquées chez lui un émoi particulier, il y avait réfléchi plus que de raisons.

Se campant sur ses positions, Misha refit ce qu'elle avait maintes fois accomplies. Elle pensa "Stupefix" en boucle, jusqu'a ce que ses pensées s'accordent et ne forment plus que des lettres de feu sur un fond noir. Le bout de sa baguette vibra alors. Elle su que le sort était fin près.

L'éclair rouge partit vers la forme sombre qui lui faisait face...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyn
Red Impact
Lyn

Masculin Nombre de messages : 978
Age : 29
Âge du perso : Héritier de l'Entité Sombre
Date d'inscription : 24/10/2005

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus là bas.   Mer 1 Fév - 10:53:52

La personne en face de lui semblait penser longuement, mais Nemesis répugnait à rentrer dans l’esprit des gens si mauvais en occlumencie. Il tenait sa baguette avec trois doigts, fît craquer une nouvelle fois son cou et se stoppa. Le second aurore attendait, mais lui n’avait pas le temps de patienter, l’entité avait faim, elle ne s’était pas nourrie depuis les noces, les noces funêbres...

Il était toute fois étonnant, comme il lui semblait toujours que le temps le rattrapait, même après la maladie, qu’il savait d’ailleurs toujours là, malgré tout, il devait toujours se dépêcher. Pourrait il un jour prendre son temps ? L’Entité attendrait bien, qu’elle se nourrisse de son âme s’il fallait, mais ce soir, la nuit serait longue.

La personne en face de lui avait fini par l’obliger à utiliser la légilimencie, elle réfléchissait tellement fort, mais malgré tout ses pensées restaient confuses et il n’avait pas envie de les décoder. La seule chose qu’il percevait, c’est qu’elle voulait l’attaquer, ce qu’elle fit.

Le sort rouge chargea vers lui, mais c’était lent, bien trop lent, les entraînements de Asarius et ses multiples missions pour le Seigneur Noir lui avaient donné l’occasion d’affronter bien pire que ça.
Il avait l’impression de combattre au ralenti. Il leva sa baguette, et d’un geste désinvolte, contra le sortilège pour l’envoyer directement vers Wismerhill, rampant, qui le prit sur l’épaule gauche.

Il s’écroula. Inerte, dans la neige.

Trop facile…

Mais dès lors elle lui relança un sort, déjà lasse, il pivota pour l’éviter. Apparemment, la personne devait haïr la guilde qu’il représentait, car elle continuait, inlassablement. Petit à petit, il avançait, sans lancer un seul sort, ne faisant qu'esquiver. Puis, fatigué par cette danse, il se concentra et lança un expelliarmus.

Le sortilège était rapide, beaucoup trop pour Misha, elle le prit en plein ventre et vola de plusieurs mètres, pour s’écraser lentement contre le mur opposé à celui de Wismerhill. Sa baguette fit le trajet inverse, et atterri aux pieds de Nemesis, enfoncée dans la neige. Il sourit, se baisse et la ramasse avec l’autre main. Puis il avance mollement vers elle, le choc ne la pas mise out, sa capuche est toujours sur la tête.

L’autre aurore était encore sonné, normal, le sort avait quand même une assez grosse puissance pour le stupéfixier complètement. Junior fit bouger entre ses doigts les deux baguettes, cette vielle habitude, il ne l’avait pas perdu, contrairement à d’autres, comme celle de fumer.

Il leva la tête, pour regarder quelques secondes la pleine lune, pensant à Greyback ; ce fou furieux allait faire un massacre.

Il lui ressemblait sur un point, tout deux avait besoin de tuer, lui pour nourrir l’entité, et Fenrir pour assouvir sa soif de sang, de chair fraîche. Mais lui ressemblait il pour autant, ne faisait il pas ça par pur besoin ?
Non, il aimait tuer, il avait toujours aimait ça, seul les quelques moments passés avec Misha l’avait calmé.

Mais il ne fallait plus penser à Misha, il fallait l’oublier. Mais comment l'effacer de ses pensées ? Elle hantait ses songes, chaque femme qu’il tuait, lui donnait l’impression de la tuer elle. Non il ne pouvait pas l’oublier, elle avait été son seul et unique amour, et Le Pourfendeur l’avait éteint. Un jour il le tuerait, comme il tuerait Izak, comme il les tuerait tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misha Rumon
Sorcière
Misha Rumon

Féminin Nombre de messages : 722
Age : 27
Âge du perso : Raler :/
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus là bas.   Mer 1 Fév - 13:54:00

Misha enrageait, il s'était servi de son stupefixe contre Wismerhill et tout les autres sorts, il les évitaient.
Lorsqu'elle reçut l'expelliarmus, Misha se posait des questions. Il était incontestablement le plus fort, qu'attendait-il pour l'achever? Il voulait jouer avec elle?
La jeune fille y vit un espoir de survie, il fallait jouer fin. Attendant de reprendre complètement son souffle et ses esprits, elle mit au point beaucoup de plans, plus farfelu les uns que les autres. Ce mangemort lui paraissait familier, non pas dans ses paroles ou ses actes, ils étaient tous pareils de ce point de vue là, mais dans ses manières, son maintien.
Misha plissa des yeux, essayant de percer l'obscurité de la cagoule, mais rien n'y faisait, c'était toujours le néant.
Son visage prit une expression dure -toute façon, avec sa capuche, personne ne pouvait le voir...-

Misha se leva, n'ayant plus sa baguette en sa possession, il serait dur de survivre. Elle regarda furtivement du côté de Wismerhill, et lui, sa baguette, où était-elle?
Elle comprit alors autre chose. Son esprit était dans une pagaille pas possible, elle ne se protégeait pas et son ennemi avait ainsi un avantage de plus, comme s'il n'était pas déjà assez fort comme ça.

Sa bavure lui fit voir rouge. Mais au lieu de retourner cette colère contre elle-même, elle l'extériorisa et se mit à débiter des insultes, toutes pire les unes que les autres.
Elle savait bien que c'était inutile voir pitoyable, mais malgré tout cela la soulagea un peu et lui permit de se calmer. Les idées enfin un peu plus claires, elle se déplaça latéralement, son but étant de rejoindre Raîken.
Il n'avait sûrement pas besoin de se défendre pour le moment, elle lui subtiliserait donc sa baguette.

Elle devait faire doucement, toujours fixer le mangemorts et ne jamais lui tourner le dos. Restait à savoir s'il le remarquerait ou si pris d'une folie furieuse il déciderait de l'abattre directement.
Une image lui revint en mémoire. Les beaux yeux bleus de l'infirmier plus tôt dans la soirée. Elle voulait réussir pour lui, pour tout ce qu'il représentait, le bien encore existant dans ce monde ténébreux.
Une autre personne, d'autres yeux... plus chers pour elle. Deux yeux verts pétillants qui semblait la narguer.

Qu'est ce que tu veux toi? Tu n'es même pas là pour m'aider! Tu m'as abandonné! Et moi, tu vois, je vais quand même continuer, même si je sais qu'il n'y a aucun espoir, j'y crois encore!

L'image de Junior s'estompa peu à peu, la jeune fille s'en voulut. Des larmes lui piquaient els yeux, mais elle se mordit la lèvre, pas question de pleurer devant l'être abjecte qui la menaçait.

Et, imperceptiblement, elle continuait à se décaler sur le côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyn
Red Impact
Lyn

Masculin Nombre de messages : 978
Age : 29
Âge du perso : Héritier de l'Entité Sombre
Date d'inscription : 24/10/2005

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus là bas.   Mer 1 Fév - 16:27:56

Cette voix, différente certes, mais elle lui était familière. Nemesis eu beau réfléchir, il n’arrivait pas à trouver d’où il la connaissait, peut être avait elle changée ? Comme la sienne avait été modifiée ? Il continuait d’avancer, doucement, piétinant la neige sous ses pas, jouant avec la baguette de Misha.

-Il est triste que vous me balancier ainsi des injures. N’est il pas mieux de mourir dans l’honneur ? Plutôt que de cracher sur la mort ?

Elle voulait faire quelque chose, il sentait qu’elle n’avait pas encore renoncé à la vie, comme lui, elle jouait le tout pour le tout, mais elle perdrait, comme il avait perdu. Il sentait que la maladie n’était pas guérie, elle ne pouvait juste pas agir, grâce à l’entité.

-Saleté, pourquoi t’acharnes tu donc ?

Il ne savait pas trop pour qui il disait ça, pour l’aurore devant lui ou cette saleté de virus?
Il sentait au centre de lui même, que l’Entité avait faim, il fallait qu’il tue et vite, sinon les dégâts seraient irréversibles sur son esprit et son corps.
Il entendit alors au loin le cri de Greyback, il avait trouvé sa proie. Il fallait donc en finir, il ferma les yeux et se concentra, il sentit ce que voulait faire Misha, c’était si simple.

Il rouvrir les yeux, et la vit se glisser lentement vers la baguette de Wismerhill, il sourit, et attendit qu’elle saute dessus. Au bout de quelques secondes, elle fit un bon sur le coté, mais déjà, Nemesis était près ;

-N’y penses même pas !

L’expelliarmus la frappa à la poitrine, la projetant quelques mètres plus loin, au centre de la rue. Il vit que sa capuche était retombé en arrière, il allait voir le visage de sa future victime, se délecter de sa frayeur. Il avança de nouveau, paisiblement, prenant au passage la baguette de Wismerhill.

Il chantonna une petite hymne sorcière qu’il avait apprit à Dumstrang durant sa seconde année, et s’arrêta devant son opposant. Sur les fesses, de long cheveux bleus nuits ondulés recouvrait les cotés de son visage, elle ressemblait beaucoup à Misha.

Mais c’était Misha, c’était Misha, c’était Misha. Cela résonnait dans sa tête, elle le regardait, le défiant du regard, elle était là, là, là. Vivante, vivante, vivante. Là vivant, là vivant, là vivante. Devant moi, oui devant toi, là vivante, devant toi.

Il poussa un cri, crispant ses muscles et jetant les deux baguettes ennemies loin derrière lui, il lâcha la sienne au sol, et plaqua ses deux mains sur ses tempes, essayant de ne pas devenir fou, mais hurlant comme un demeuré.

Il tomba alors un genoux au sol, respirant par saccade, les yeux brouillé par les larmes, la sueur perlant de son front. Il releva la tête, regardant celle qu’il aimait, celle qu’il croyait morte, il leva la main, et lui effleura la joue, elle semblait étonné par sa réaction et recula de quelques centimètres.

Elle devait le détester, que savait elle ? Savait elle ce qu’il était devenu ? L’accepterait elle ? Il se souciait d’elle, il ne voulait que son bonheur, son vœux le plus cher s’était réalisé, elle était bien là, vivante.

Il se releva lentement, dominant Misha de toute sa hauteur, mais n'enleva pas sa capuche, il ne voulait pas lui montrer ce qu’il était devenu ; ses cheveux noirs nacrés, ses yeux d’un vert sombre et la noirceur qui emplissait son âme.

Il tremblait, il avait peur de la réaction qu'elle pouvait avoir, son avenir était tout d’un coup devenu bien incertain. Il n’avait plus de camp, plus de maître, il ne pouvait attaquer les aurores, sous peine de lui faire du mal. Elle allait déjà suffisamment le rejeter, encore plus sûrement, si elle savait qu’il avait tué Lolita et Corbulo…

Que t’ais je donc fais, destin, pour que tu te joues ainsi de moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misha Rumon
Sorcière
Misha Rumon

Féminin Nombre de messages : 722
Age : 27
Âge du perso : Raler :/
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus là bas.   Jeu 2 Fév - 14:04:09

Elle aurait du s'en douter, il l'attendait au tournant, il avait bien saisi son idée, attendant juste le bon moment pour agir.

Connerie...

Elle s'était retrouvée dans la neige pour la seconde fois de la soirée. Misha grelottait, la neige fondait sur elle, la trempant d'une eau glacée.

Mais ce n'était pas le pire. Le pire était le mangemort qui lui faisait face, qui semblait s'impatienter.
Sa capuche était partie, elle le sentit lorsque ses cheveux s'envolèrent avec le vent.

Cela lui procurerait alors peut-être une défense ponctuelle. Elle se concentra, le plus fort qu'elle pus. Cela faisait tellement longtemps qu'elle ne l'avait pas fait! Et dire qu'avant cela le faisait presque tout seul.

Enfin, elle sentit un léger changement, son nez la picota. Puis ses pommettes, son menton, sa bouche... ah enfin! La métamorphomage était de retour!
Son visage était totalement transformé, méconnaissable. Entre temps, il s’était bien écoulé une minute, temps largement suffisant pour être reconnue de n’importe qui la connaissant bien.

Mais ça n'empêcha pas le mangemort de s'agenouiller près d'elle, de tendre sa main doucement et de lui caresser le visage. Misha eut une peur bleue, est-ce que son apparence lui rappelait un être qui lui avait été cher? La jeune fille recula prestement.

Elle ne le saurait jamais, car passé ce moment d'affaiblissement, il se releva. Son ombre, formé par la Lune, la couvrait totalement.

Une décharge de haine la traversa de part en part. Ce mangemort avait été humain, il en gardait les affres du passé, mais tant pis, il paierait le prix de sa défaite, celle d'avoir rejoint le mal.

Elle bondit sur ses pieds et, avec l'énergie du désespoir, lui fonça dessus, se servant de sa tête comme bélier.

Il fut surpris par cette initiative qu'il n'attendait pas, encore pensant. Il tomba à terre, lâchant sa baguette au passage. Rugissante d'étonnement et de soulagement temporaire, Misha se releva rapidement et s'empara de la baguette de son ennemi.

Elle s'approcha doucement de lui, le menaçant avec sa propre arme. Lui aussi avait perdu son anonymat, elle voulait une tâche pointue dans la neige.

Il leva la tête vers elle. Deux yeux verts sombre. Une expression ébahit, presque comique sur le visage. Des cheveux noirs. Noir comme le néant dans lequel venait de plonger Misha. Elle recula, lâchant la baguette, sa bouche grande ouverte. Elle trébucha, tomba par terre mais continua de reculer en glissant.

Tout s'était arrêté autour d'elle, plus rien ne comptait à part le visage dont elle ne pouvait détacher ses yeux. La ressemblance était frappante, on aurait dit Junior avait quelques kilos en moins et version gothique.

Etait-ce une nouvelle ruse, une nouvelle torture inventée par les mangemorts pour blesser leurs victimes? Si c'était le cas, c'était très réussi! Mais la réaction du mangemort tout à l'heure était trop inattendue que pour que ce soit planifié.

Misha se recroquevilla sur elle-même, dans la même position que devait être le bébé naissant en elle...

Asarius... pourquoi... pourquoi m'as-tu menti? Je ne méritais pas ça...

Elle ne savait plus qui croire. Un mangemort qui voulait sa mort il y a une dizaine de minutes ou bien son ancien professeur avec qui elle avait noué des contacts?

Le plus simple était de vérifier.

-Ju...Junior? C'est... c'est toi? Réponds-moi, merde!

Cette situation était intenable. Devait-elle sauter de joie ou fuir? Misha avait soif de comprendre.
De toute façon, son coeur battait maintenant trop fort pour qu'elle puisse se cacher sans qu'on l'entende.

Elle aimait Junior... vraiment. Mais si c'était lui, qu'était-il devenu? Pourquoi lui avait-il menti, lui aussi? Etait-ce de l'amour à sens unique?
Elle ne pouvait le croire, ils avaient partagé trop de chose ensemble.

Misha se releva, tremblante. Marcher. Un pas, puis un autre. Voila, elle y arrivait très bien. Une toute petite distance la séparait maintenant de cet homme qu'elle croyait connaître et pourtant, l'hésitation la gagna.

Peut-être ne voulait-il pas la voir? Misha se mordit la lèvre, ce serait trop cruel. Elle se posait trop de questions, cela l'empêchait d'agir.

Tant pis...

Voila, elle y était, la confrontation était imminente. Elle s'agenouilla et plongea dans les yeux de Junior, a la recherche de la vérité. Tout dépendrait maintenant de sa réaction...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyn
Red Impact
Lyn

Masculin Nombre de messages : 978
Age : 29
Âge du perso : Héritier de l'Entité Sombre
Date d'inscription : 24/10/2005

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus là bas.   Ven 3 Fév - 13:31:02


-Ju...Junior? C'est... c'est toi? Réponds moi, merde!


Junior ? Oui il connaissait ce nom, cela lui disait quelque chose, comme un ancien nom, mais ce n’était pas le sien, à la base, il ne s’appelait pas comment ça. C’était juste un pseudonyme, destiné à le cacher des autorités. Junior… cela faisait un bon moment qu’on ne l’avait pas désigné ainsi, depuis des années, des siècles…

Elle l’avait poussé, il était tombé. Sans volonté de rester debout, il n’en pouvait plus. Et elle s’avançait mi effrayé, mi surprise. Il vit alors que le visage qu’elle avait tenté de prendre après qu’il l’ai aperçu disparaissait, et seul sa vraie figure réapparaissait, le seul visage qu’il ai un jour aimé. Il put alors voir qu’elle était bien Misha, Rumon de son petit nom.

Ils finirent par n’être qu’à quelques dizaines de centimètres l’un de l’autre, elle était là, bien vivante, ce con de Asarius lui avait menti, mais dans quel but ? Après tout il s’en fichait, il ne retournerait pas là bas, il ne tuerait plus sous l’étendard des ténèbres, il ne voulait plus être rejeté par celle qu’il aimait. Il se mit aussi à genoux, face à elle, osant à peine la regarder en face.

Elle semblait être dans le même état de confusion, comme si elle aussi hésitait à y croire, il fit alors ce qu’il répugnait de faire, il rentra dans son esprit, il voulait savoir ce qu’elle pensait, ce qu’elle croyait.

Il vit alors plusieurs chose, déjà, qu’elle était autant pommée que lui, il su qu’elle l’avait cru mort, comme il l’avait cru morte. Et comme il s’y attendait, la même personne lui avait mentit.

Il sentit alors l’anneau, situé en haut de son avant bras droit, lui brûler doucement la peau, comme la première fois. Lentement sa peau rougit, puis une délicate fumée noire sortit de sa manche. Mais il ne ressentait pas la douleur, l’Entité inhalait tout. Il savait juste que ce foutu bracelet, avait trouvé le second but à sa vie.

Il baissa les yeux quelques secondes, pour regarder la fumée, et la regarda s’échapper pour former un petit nuage au dessus de lui. Il sourit, foutu vie, non, tout ce qu’il voulait n’était pas réalisable, on ne quittait pas Lord Voldemort sur un coup de tête.

Du fait qu’il voulait quitter les mangemorts, il signait aussi, au passage, son arrêt de mort. Il regarda alors de nouveau Misha, se grata le fond de la gorge avant de dire ;

-Je ne suis pas Junior, celui que tu appelles ainsi est mort, la personne que tu as en face de toi n’es que Nemesis, oui Nemesis...


Il ferma les yeux quelques secondes, il retenait a grande peine que le dernier fil de sa raison, il sentait qu’il allait devenir fou, il avait toujours était fragile mentalement.
Misha vivante, cette donnée allait rendre son existence beaucoup plus complexe.

Il prit le visage de celle qu’il aimait et aimerait toujours entre ses mains, et colla ses lèves au sienne, dans un court et doux baisé, puis il se décolla d’elle et se releva.

-Mieux vaut m’oublier, oui c’est ça, oublier


Mais cela sonnait faux, il n’y croyait pas lui même, il releva la tête de nouveau regardant le ciel, les étoiles. Il cligna plusieurs fois les paupières, et une larme, noire, coula alors sur sa joue, mais sans aucun sanglots, reflétant les rayons de lune.

Accio…

Sa baguette vint se placer dans sa main droite, et il la rangea dans sa ceinture. Un silence pesant se fit, trop de choses étaient restées obscures, et il savait que Misha voudrait savoir. Mais pour la première fois, il se sentait lâche, il ne voulait pas qu’elle sache, il avait fait du mal, il était devenue pire qu’avant.

Il la regarda, perdue, elle semblait perdue. Non, il ne la laisserait pas seule, pas dans l’ignorance de ce qu’il était devenu, il fallait qu’elle sache et elle saurait. Il saisit sa baguette magique, et en quelque mouvement, fit apparaître deux chaises, une table basse, deux tasses de thé et une bouilloire remplie.

-Je crois que nous devrions parler.

Il s'assie et se lui versa du thé. Prenant un air dégagé, en plein milieu de la rue, entendant au loin des grognements de Greyback, et les cris des victimes de inféris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misha Rumon
Sorcière
Misha Rumon

Féminin Nombre de messages : 722
Age : 27
Âge du perso : Raler :/
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus là bas.   Ven 3 Fév - 17:43:14

Misha n'avait pas prononcer de paroles, rien n'était sorti de son gosier. Elle avait tressailli lorsqu'il lui avait dit qu'il n'était pas Junior. Ainsi donc il avouait? Mais la suite la laissa perplexe. Ce qui acheva de la conforter dans l'idée qu'elle avait enfin retrouvée son amour perdu fut le doux baiser qu'il lui prodigua.

La sensation de sa présence persistait sur ses lèvres. Mais la jeune fille ne comprenait pas. Il voulait s'en aller. La laisser seule, encore une fois?

Jamais! Elle ne le permettrait pas! Elle en était arrivé à un point où pour son bonheur longtemps cherché, elle était prête à tout pardonner.

Misha avait cependant besoin d'un minimum d'explications, de compréhension.
La larme versée par Ju...Némésis? lui fendit le coeur. Autant parce qu'elle ne la comprenait pas que parce qu'elle ne supportait pas de voir les gens souffrir.

Elle le fixa, penchant la tête vers la droite,un peu comme font les chiens qui en deviennent tout de suite mignon.

Ses regards lançaient des questions en permanence mais il ne semblait pas vouloir y répondre.

-Mieux vaut m’oublier, oui c’est ça, oublier…

Son corps fut pris de tremblement, la rébellion faisait rage dans tout son corps. avait-elle mal compris? Etait-ce un adieu? Misha comptait bien profiter de sa présence, elle l'aimait plus de minutes en minutes, plus il approchait son corps et plus elle le désirait. Et lui parlait d'oublier?

Jamais! Jamais elle ne s'y résoudrais, ses erreurs du passés lui revinrent en mémoire. Elle avait déjà fait ça une fois, elle ne recommencerait pas.
Plutôt mourir. Mais... peut-être était-ce ce qu'il voulait?

Après tout, s'il ressentait encore quelque chose pour elle, ce serait à cause de Misha qu'il aurait des regrets, qu'il ne pourrait pas obéir aux ordres et ainsi sauver sa peau.
Qu'elle meurt lui était profitable!

La jeune fille n'ajouta rien, haussa les sourcils au nuage de fumée noire et s'installa mal à l'aise à la table qu'il venait de dresser. En se relevant, elle poussa un petit cri de douleur mélangée de surprise. Elle avait complètement oubliée le porte-au-loin.

Elle ne trouva pas très agréable les bruits de fond ainsi que le contexte, mais elle était trop heureuse de passer un moment plus long avec Nemesis pour y faire vraiment attention.

-Ainsi tu veux parler? Eh bien fait.

Son ton cassant et peu engageant n'était pas volontaire. Mais c'était son arme suprême contre la souffrance. Elle ne voulait ni se perdre ni perdre l'homme qu'elle aimait.
Pourtant, cela semblait mal partit. Elle se radoucit et lui fit le plus beau sourire qu'elle put. Si elle devait jouer pour le récupérer, autant mettre tout ses chances de son côté.

Instinctivement, Misha se massa le ventre, elle aussi avait des choses a lui apprendre, et pas des moindres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyn
Red Impact
Lyn

Masculin Nombre de messages : 978
Age : 29
Âge du perso : Héritier de l'Entité Sombre
Date d'inscription : 24/10/2005

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus là bas.   Sam 4 Fév - 6:35:21

-Ainsi tu veux parler? Eh bien fait.

Ce ton violent, suivit de ce magnifique sourire… Nemesis sentit une petite boule de former dans le creux de son ventre. Il sourit à son tour, prit la théière de sa main droite, appuya sur le couvercle avec la gauche pour éviter d’en verser partout, et s’en servit délicatement. Il ouvrit alors le pot de sucre, et reporta son regard vers elle.

-Du sucre avec ton thé ?

-Oui, merci.


Il prit un carré et le lâcha au dessus de sa tasse, et fit de même avec la sienne. Il remua quelques secondes à l’aide de la cuillère, gardant un air dégagé, puis la reposa, et portant la tasse à ses lèvres. Il en bu une gorgé, réchauffant son corps froid, Misha fit de même. Il sentit alors le contact glacial de la neige ; les flocons recommençaient à tomber.

-Oui, je veux qu’on parle Misha. De moi, de toi, et surtout de nous.

Il remit une mèche de ses cheveux derrière son oreille, ils commençaient à devenir sacrement long. Il savait que sa nouvelle apparence avait étonné Misha, mais n’en était il pas surprit lui même tout les matins, quand il se regardait dans la glace?

Il était bien au courant qu’il perdait petit à petit contrôle de sa vie, que son corps se transformait, sa mentalité aussi, mais ses sentiments envers Misha, eux, ne se modifiaient pas, et ne changeraient jamais.

Sa peau avait finit de brûler, l’anneau était redevenu froid comme la glace. Il retroussa ses manches au niveau du coude, fit craquer son cou et reprit la parole.

-D’abord de moi.

-Oui ?


-Si je ne suis plus Junior, c’est que je n’en ai plus l’apparence, mais aussi la personnalité, du moins je crois. Des "petites transformations" m’ont complètement changés.

Elle semblait un peu perdu dans ses paroles, peut être n’était il pas très clair, peut être fallait il aller directement au but ? Devait il parler de l’Entité ?

-Je crois que tu l’as remarqué, je suis devenu ce que l’on appelle un mangemort…


Il retourna son bras gauche vers le ciel pour faire apparaître la marque des ténèbres. Il sourit malgré lui, il n’arrivait pas à voir sa réaction sur son visage.

-A vrai dire, c’était ça, ou la mort, et pas seulement pour moi…

Oui, elle serait morte aussi si la maladie l’avait emporté, c’est ce point qui l’avait décidé le soir où il avait rencontré Izak. Il bu une seconde gorgé de thé, se frotta les mains, prit un biscuit et reprit la parole.
Il ne voulait pas qu’elle l’arrête, maintenant qu’il était lancé, cela semblait plus facile.

-J’ai enduré beaucoup d’entraînement, par ce cher Pourfendeur, celui que nous appelions Asarius…il ma permit de contrôler une puissance que je n’ai eu que récemment, j’ai grâce, ou à cause de cela, tué plusieurs dizaines de personnes pour le compte d’un maître.


En y pensant, il se dit que c’était étrange que la Gazette n’y fit pas attention, peut être le ministère continuait il de censurer tout ça, ou alors ils étaient très mauvais.

Il voulait qu’elle lui dise, il voulait avoir sa réaction avant de continuer, il n’aimait pas le lourd silence que pouvait imposer une conversation à deux. Il attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misha Rumon
Sorcière
Misha Rumon

Féminin Nombre de messages : 722
Age : 27
Âge du perso : Raler :/
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus là bas.   Sam 4 Fév - 14:31:52

Misha admira les manières élégantes de Nemesis. Il n'avait rien perdu de son charme.
Ce que la jeune fille apprécia moins c'est qu'elle se sentit coupable de sa chute chez les mangemorts. La marque imprimée sur son bras... était impossible à enlever. Misha ne blemit pas, elle s'y attendait... évidemment, aucun mangemort ne va à son service sans en porter la marque...

Après tout, si elle n'avait pas fait le serment, il ne serait pas passé du côté obscur. Oui... mais il serait mort.
Ce sentiment passa donc. A l'évocation du Pourfendeur, le coeur de Misha se serra.

Asarius... Pourquoi m'as-tu menti? J'avais confiance en toi... tout mes espoirs t'accompagnaient... cela ne signifiait donc rien?

Elle se retint de pleurer. Pour comprendre Nemesis, la jeune fille du faire un gros effort, fronçant les sourcils. Il semblait que ses mots formaient des phrases pourvues d'un sens...

-Tu l'aimes?... Tu l'aimes ton maître à qui tu as prêter allégeance? Oui... sa puissance doit t'obséder... Est-ce que tu l'aimes plus que moi tu m'as aimé? Ne me mens pas... Parce que moi je t'aime, encore, comme avant...plus même! Et tu parles d'oublier! Tu t'imagines vraiment te débarrasser de moi comme ça? Tu rêves mon ptit père...

Heureusement, Misha avait fini de parler lorsque ça arriva. Une terrible nausée, qui lui brûla la gorge et lui broya le ventre. Elle sauta sur sa gauche, atterrit à genoux dans la neige et vomit ses entrailles.

La douleur lui arracha des larmes qui ne demandaient qu'à sortir depuis dix minutes. Sans l'aide de personne, elle se releva le plus dignement possible - à un degré très faible de dignité en faite- et se rassit.

Elle murmura, penché sur son ventre et se le massant.

-La… la... ça va aller. Toi aussi ça te met en colère un? C'est pas grave mon chou, on y arrivera tout seul... tu verras.. Mais pour ça faut que tu restes tranquille.

Les larmes revinrent à la charge. Misha sanglota dans ses mains, c'était plus fort qu'elle, trop d'émotions la submergeaient pour qu'elle puisse en faire le tri.

En hoquetant, elle s'adressa à Nemesis, tout doucement, comme si elle lui soufflait des mots d'amours à l'oreille.

-Vas-y t'arrêtes pas, désolée...

La jeune fille se redressa faiblement, juste assez pour pouvoir fixer l'homme qui changea sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyn
Red Impact
Lyn

Masculin Nombre de messages : 978
Age : 29
Âge du perso : Héritier de l'Entité Sombre
Date d'inscription : 24/10/2005

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus là bas.   Dim 5 Fév - 11:48:44

Il était resté là, impassible, à la regarder. Sa voix était comme une douce chanson à ses oreilles, il l’avait vu d ans ses songes, il avait cru rêver, mais non, elle était bien là bien vivante, et il ne rêvait plus.

-Tu l'aimes?... Tu l'aimes ton maître à qui tu as prêter allégeance? Oui... sa puissance doit t'obséder... Est-ce que tu l'aimes plus que moi tu m'as aimé? Ne me mens pas... Parce que moi je t'aime, encore, comme avant... plus même! Et tu parles d'oublier! Tu t'imagines vraiment te débarrasser de moi comme ça? Tu rêves mon p’tit père...


Aimait-il Lord Voldemort ? L’aimait il vraiment ? Mais il laissa vite cette question en suspens, car la seconde avait beaucoup plus d’importance. Oui il aimait Misha, aucun jour ne se passait sans qu’il pense à elle, sans qu’il ai envie de la voir, de la toucher, de la serrer dans ses bras. Il aimait sa façon de parler, il aimait son visage, ses cheveux, la manière avec laquelle elle changeait d’apparence.
Oui, il aimait Misha, comme un homme peut aimer une femme.

Puis, elle s’était mise à vomir, et là encore, il n’osait pas se lever, la toucher, comme si sa noirceur pouvait la tacher, marquer sa pureté. Elle reprit alors la parole, pour parler à quelqu’un d’imaginaire, Junior cru comprendre le sens de ces phrases insensées, mais il chassa vite l’idée, la trouvant improbable.

-Vas-y t'arrêtes pas, désolée...


-Tu n’as pas être désolée, je ne sais pas ce que tu as, mais je compatit.


Il sourit, même après ça, il la trouvait toujours aussi belle… oui, si belle.

-La seule chose que je ressent envers le Seigneur des Ténèbres, c’est de la reconnaissance, pas seulement pour moi, mais pour toi, cet homme ma permit de sauver quelque chose à quoi je tenais beaucoup.

Oui, en y repensant, elle aussi devait la vie à Voldemort, tout comme lui, sauf qu’elle n’avait pas à flinguer des innocent pour survivre.

-Quand à sa puissance, j’y goûte en ce moment, certes il dépasse tout ce qui est possible d’imaginer, mais je ne dirait pas qu’il me fascine, pas comme tu me fascines. L’idée de s’oublier l’un l’autre était évidemment une idée stupide, car je ne peux pas t’oublier Misha, mes pensés vont vers toi le jour et tu hantes mes nuits.


Il ne se lassait pas de la regarder, il voulait la serrer dans ses bras, l’embrasser, mais n’osait pas, quoi qu’elle dise, il avait toujours peur qu’elle le rejète, qu’elle ne veuille pas de lui.

-Moi je ne t’aime pas plus qu’avant, tout simplement car il est impossible d’aimer plus que cela. Seulement, quoi qu’il arrive, je ne peux plus revenir, je suis banni de la communauté des sorciers, vu que j’en ai tué pas mal, dont Lolita et Corbulo, et je ne compte pas non plus rentrer au bercail.


Il avait prit sa décision, même s’il ne pouvait pas rentrer à l’école pour aurores, il ne resterait pas mangemort. Il ne pouvait pas reprendre sa véritable identité, étant donné qu’il avait fait des choses toutes aussi horribles sous son ancien nom. Toute fois, il ne combattrait pas le mal, il resterait reclus.

Son seul but serait de la protéger, même si avant ça, il avait deux trois choses à faire.

Si belle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misha Rumon
Sorcière
Misha Rumon

Féminin Nombre de messages : 722
Age : 27
Âge du perso : Raler :/
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus là bas.   Mer 8 Fév - 13:03:51

Misha resta interdite à la fin de ses paroles. Certaines, évidemment, l'avait rassurée et même réjouie, mais d'autres, au contraire, l'avait assombrie et elle ne goûtait plus l'envie de lui répondre.

Savoir qu'il ne retournerait pas à l'école, même maintenant, lui faisait mal, elle avait cru que tout s'arrangerait s'il expliquait tout aux autres. Mais il avait tué des élèves, cela changeait la donne.

J'ai été une pauvre petite idiote... jamais il ne rentrera et je ne le verrais que périodiquement. Mais alors, est-ce la peine de lui annoncer la nouvelle?

Il ne reviendrait pas, quoi qu'il arrive, il se sentirait juste coupable de ne pas pouvoir l'aider. Rajouter un poids sur ses épaules n'arrangerait sûrement rien.
Mais en même temps, Misha pensait à sa propre réaction en apprenant la nouvelle. Elle avait été horrifiée mais finalement, très heureuse.
Elle devait apporter un peu de ce bonheur à Némésis

Mais d'abord, une question la travaillait.

-Comment... comment dois-je t'appeler? Junior est mort dis-tu, mais je ne suis pas tombée amoureuse de Némésis et rien que le fait que ce nom terrifie la moitié de la population me persuade de ne pas te nommer ainsi.
Tu ne pourras pas toujours te cacher derrière un nom tu sais... mais aide-moi, je peux voir et sentir l'homme qui me fait face mais je ne peut pas toucher son coeur si son nom me reste inconnu... ce n'est qu'une face sans visage...


Lorsque la jeune fille leva les yeux au ciel, ce fut une nuit noire et joliment étoilée qui l'accueillie. La marque des ténèbres avait disparue. Une vague de courage saisi Mishke qui commença a parler, tout doucement, presque en chuchotant.

-En arrivant à l'école, mon seul désir était d'apprendre et de devenir la meilleure. Avec ou sans amis, ça m'était bien égal alors. Mais je t'ai quand même rencontré et on ne s'est plus séparé, nous étions amis. Evidemment, comme on devait s'y attendre, un autre sentiment est né.
Je crois que l'on peut le nommer comme étant de l'amour.
On a eu bien des problèmes chacun de notre côté ou même ensemble. Mais on a essayés de s'en sortir. On a souvent réussi, sauf quand tu es parti.
Je suppose que c'était pour le bien de tout les deux?


Le doute avait percé sa voix. Misha marqua une petite pause, mais n'attendait pas de réponses. Elle continua d'ailleurs sur sa lancée.

-Bah, ce qui est fait est fait... Mais entre-temps, on a quand même eu des moments merveilleux, chez mes parents...

Elle rougit et en eut les larmes aux yeux, les deux à la fois.

-Et maintenant, nos actions auront des répercussions sur d'autres que nous... un en particulier, un qui ne fait pas parti de la population destinée a mourir sous les coups...

Misha s'était jetée aux pieds de Némésis et lui avait capturé les mains.

-Junior... c'était venu tout seul, elle avait trop l'habitude de l'appeler pendant ses rêves/cauchemar. tu vas être papa!

Elle éclata d'un rire nerveux, pleurant ( de joie?) et hoquetant. Elle passa les mains de Némésis pour ses joues, qu'il sente le contact froid de ses larmes.
La jeune fille avait pris toutes les précautions pour qu'il comprenne qu'elle avait été fidèle et que c'était SON enfant... Il aurait été fort fâcheux qu'il croit autre chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyn
Red Impact
Lyn

Masculin Nombre de messages : 978
Age : 29
Âge du perso : Héritier de l'Entité Sombre
Date d'inscription : 24/10/2005

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus là bas.   Sam 11 Fév - 7:39:42

Il serrait son visage, de belles larmes coulaient sur ses joues. Papa, il allait être papa, avoir une progéniture, ainsi il ne s’était pas trompé, c’était bien ça, Misha allait enfanter, et de son ventre sortirait sa descendance.

Lentement, il essuya ses larmes, et sourit. Il s’agenouilla lui aussi, et de sa main droite, massa son ventre, lentement, en souriant ;

-J’en suis heureux Misha, très heureux. Je le sens maintenant, comment n’ais je pu ne pas y faire attention ? Il est là, bien là, dans le creux de ton bassin, je le sens, sa présence résonne en moi.

Il ferma alors les yeux quelques secondes, puis sourit à nouveau ;

-C’est un garçon… oui, un garçon, mon fils.

Il la releva, elle semblait fatiguée tout à coup, il se racla la gorge, et dit d’une voix haute et distingue ;

-Oui, c’est pour notre bien à tout les deux, et maintenant, pour tout les trois. Mais il faut que je parte maintenant, que je parte loin, loin d’eux, loin des aurores, loin de tout cela.


Oui, il devait partir, mais pourquoi n’arrivait il pas à s’y faire ? Il avait retrouvé celle qu’il aimait, pourquoi fallait il qu’il parte ? Avait il peur de ce qu’il pourrait faire ? Avait il peur de lui faire du mal, à elle ? Non, il ne pourrait pas, il n’y arriverait pas.

-Je dois partir, mais je reviendrais promit…


Il lâcha ses mains, se releva, et se retournant, il regardait la sombre allée devant lui.

Enervatum…


Un jet d’une couleur bleu azur vint frapper Wismerhill au torse, le réveillant immédiatement.

-Je vais essayer d’arrêter ce massacre, les inféries sont légions, aussi puissant que puisse être les aurores, il y aura bientôt des morts.

Il commençait à partir quand il reprit la parole ;

-Ah oui, pour l’enfant, je suppose qu’il va lui falloir un prénom, s’il te plait, appelles le Flint, puis dans un doux murmure il rajouta, comme son père…

Soudain, un applaudissement se fit résonner dans la rue, et de derrière un mur apparaît Snape, souriant, derrière ses longs cheveux noirs et gras. Sa longue robe de mangemort traîne derrière lui, sa baguette à la main, il s’avance, à quelques dizaines de mètres de Nemesis.

-Que de beaux discours, je regrette d’avoir loupé le début… dit il d'un ton sarcastique.

-Casses toi Snape, ces deux là sont à moi.

-Tu parles de nuire à notre attaque et tu oses me dire ça ?

-Ce n’est pas le problème, je reste fidèle au Seigneur sombre…


Les sourcils de Snape se froncèrent alors, comme si on le prenait pour le dernier des imébciles, comme s'il était négligeable.

-Ne mens pas ! Même si tu maîtrise plutôt bien l’occlumencie, je peux lire dans ta tête comme un livre ouvert.
Il avança de quelques pas puis reprit, personne ne peut résister à mon niveau de légilimencie, à part peut être un certain Velvet, mais je me doute que ce ne sont que rumeurs.

-Et que comptes tu faire ?


Serverus remonta sa manche droite, avant de répondre ;

-Te ramener à la raison, petit imbécile…

-Dans ce cas, je me vois dans l’obligation de te tuer.


Junior prit alors sa baguette entre ses trois doigts, et la pointa vers celui qui lui faisait face, Snape était quelqu'un de fort, il l'avait toujours su, il dégageait une aura propre à lui même.

Derrière Misha, Wismerhill se leva, lancinant, il s’approche d’elle et chuchote ;

-Nous devons partir, laissons ces deux là s’entre tuer, tant mieux pour nous, tant pis pour eux… accroche toi à mon bras, je nous ramène à l’infirmerie…


Il n'attendait que son approbation pour le faire, même s'il ne comprenait pas trop ce que s'était passé durant son sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misha Rumon
Sorcière
Misha Rumon

Féminin Nombre de messages : 722
Age : 27
Âge du perso : Raler :/
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus là bas.   Sam 11 Fév - 13:48:37

Le doux contact de sa main sur son ventre la rassura. Il lui faisait encore une promesse... la tiendrait-il? Misha avait envie d'y croire mais c'était tellement dur...

-Ah oui, pour l’enfant, je suppose qu’il va lui falloir un prénom, s’il te plait, appelles le Flint, comme son père…

La jeune fille resta quelques secondes sans réaction. Il venait de lui révéler une partie de son passé... C'était une preuve suffisante pour Misha. Il ne l'abandonnerait pas... Elle sourit, rassurée.

Il se proposa pour aider les Aurors dans leur combat contre les inféris. Malgré la tristesse de l'au revoir prochain, une onde de bonheur envahit le coeur de Misha. Son courageux prince avait refait surface... Elle rit doucement, silencieusement...

L'apparition de Snape la fit sursauté. La curiosité d'abord fit que Misha n'écouta pas le judicieux conseil de Wismerhill. Elle observa sans gêne le mangemort. Il semblait puissant, très puissant. Plus que Nemesis...

Misha fronça les sourcils. Il était évident qu'ils se battraient, l'un pour la liberté, l'autre par devoir. Severus Rogue ne se laisserait pas convaincre pour laisser Flint partir. Elle eut un sourire imperceptible à l'vocation de Velvet... Il aurait des surprises car le niveau du professeur de legimencie était très impressionnant, même pour un habitué.

La situation laissait clairement paraître que l'avantage était au mangemort et qu'il faudrait bientôt de l'aide au père de son enfant. Misha respira, se tourna vers Wismerhill et lui annonça la chose.

-Il est hors de question de les laisser comme ça. A votre avis, pourquoi se batte-il? Pour nous. Etes-vous prêt à m'aider?

-Il est hors de question d'aider des mangemorts, qu'ils crèvent, cela vaut mieux pour nous. Pourquoi devrions nous lui porter secours?

-Répondez-moi clairement. Allez-vous me laisser me débrouiller seule ou m'accompagnez-vous? Nous ne resterons pas ici.

-Pourquoi voulez vous aider ce mangemort? Il a faillit nous tuer, d'ailleurs il est étonnant que nous ne le soyons pas...

-Bien, je comprends votre peur, même si je ne pensais pas qu'elle était si présente. Courez tout droit le plus loin que vous pourrez... bonne chance.

-Vous ne répondez pas à ma question, pourquoi voulez vous l'aider? Et ceci étant, je ne peux me résoudre à vous abandonner.

-Je vous expliquerais... mais ce n'est pas le moment, le temps presse. Accrochez-vous bien fort a mon bras.


Après une brève hésitation, Wismerhill serra avec sa main gauche l'avant bras de Misha. Celle-ci porta la main à sa poche, farfouilla quelques instants, ne quittant pas le duel des yeux. Enfin elle trouva la petite pierre dure...

Le porte-au-loin attira les deux Aurors par le nombril vers une destination inconnue de beaucoup. Le voyage n'était pas très agréable mais il avait le mérite d'être rapide.

Comme s'y attendait Misha, ils arrivèrent dans une maison... un chalet plus précisément. Il semblait habité, car les volets bien que fermé relevaient des traces d'utilisation et surtout, la cheminée produisait une impressionnante source de chaleur.

La jeune fille chercha le propriétaire, elle semblait plus inquiète que tout à l'heure, comme si elle doutait d'elle et de ses choix.

J'espère que l'on sera bien reçu... Asarius, où es-tu!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asarius LePourfendeur
Mangemort
Asarius LePourfendeur

Masculin Nombre de messages : 417
Localisation : De retour en Angleterre
Maison : Troublé
Âge du perso : Mage Noir
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus là bas.   Sam 11 Fév - 15:30:26

L’heure était tardive, le ciel était dégagé, la lune brillait. Cette nuit silencieuse aurait pu être agréable. Si Asarius n’avait pas été découvert, que ses anciens camarades n’étaient pas pris avec les choses les plus répugnantes au monde, et par-dessus tout, s’il avait su que celle qu’il aimait n’était pas en danger de mort, ou encore en danger émotionnel. Asarius ne savait pas comment Misha réagirait à la vue de son ancien amoureux, qu’elle croyait mort. De plus le fait qu’il était mangemort ajouterait peut-être à son désarroi…

Il s’en voulait de ne pas être à Pré-Au-Lard cette nuit. Il aurait pu sauver nombres de vies, il aurait pu prévenir certains événements impromptus. Depuis des heures il tentait de capter quelconque émotion, pensé ou message de la part des gens sur place. Malgré sa puissance, Asarius n’était pas le meilleur en occlumentie. Tout ce qu’il parvint à capter l’espace d’un instant fut la satisfaction de Voldemort. Chose qui n’était pas de bonne augure.

L’ancien professeur le savait, il s’était planté sur toute la ligne. Il s’était exclu de la communauté des sorciers en devenant mangemort, il s’était ensuite exclu de ces derniers en essayant de faire le bien. Il était désormais seul, enfin il l’avait cru quelques instants. Mais une jeune femme lui avait redonné espoir. Mais encore une fois Asarius s’était planté. Il lui avait menti sur la mort de son bien-aimé, il ne pouvait même pas la protéger se soir, et il allait bientôt briser la promesse qu’il lui avait fait, c'est-à-dire de ne pas mourir…

En fin de compte, Asarius avait fait plus de mal que de bien au gens qu’il aimait…Il avait fixer le port-au-loin qu’il avait donné à Misha, comme si il pouvait au travers de celui-ci rejoindre celle qu’il aimait. Rien de tangible puisqu’elle se trouvait dans le village et l’objet lui se trouvait au château….à moins qu’elle le transport avec elle…Chose improbable vu son enveloppe physique…Une grosse roche inutile, pourquoi ne l’avait-il pas mit dans une bille plutôt!?...

Il allait bientôt se faire mettre à mort et le plus qu’il avait pu faire était de donner un objet dénudé de tous sens pratique…Quel gâchis…. Asarius se leva de son lit et alla dans le portique de la porte de son chalet. Il leva les yeux vers le ciel. La nuit était magnifique. Peut-être que sa mort était préférable…Peut-être causerait-il moins de douleur six pied sous terre…Asarius vivait de ses espoirs, il vivait de son monde imaginaire, de ses rêves…Il se rendait compte à présent que jamais il reviendrait à l’école pour aurore, jamais il se ferait aimé par Misha, jamais il ne pourrait faire une vie normale. Depuis sa naissance il était condamné à souffrir jusqu’à sa mort. Il voulait que la vie le quitte sur le champ…Asarius voulait être délivré de se monde de rêverie qu’il s’était créer, que la vie quitte son corps le plutôt possible…Le ciel était magnifique, sans nuages, la lune brillait…

-Adieu Misha…

Les larmes aux yeux il prit sa baguette et la pointa sur lui-même. Lentement il l’approcha de son cœur. Le ciel était magnifique, étoilé…Il était temps de se délivrer de ses attaches qui le retenait prisonnier sur ce monde….

- Avada Keda…

Asarius sentit une énergie emplir sa demeure. Familière…Il senti en élan de bonheur le submergé. Son monde de rêverie emplissant ses pensées…Mais cela n’était pas possible, Misha n’aurait jamais pu venir chez lui…En Asarius se déroulait une bataille, il voulait y croire, mais cela était improbable. D’un autre côté, il aurait préféré que se soit le produit de son imagination. Cela aurait été moins difficile à affronter…Pourtant il espérait qu’elle soit réel. Il n’osait pas se retourner, de peur qu’elle ne soit pas là, et aussi de peur qu’elle le soit…

-J'espère que l'on sera bien reçu... Asarius, où es-tu!?

Ainsi donc, elle était là, pour vrai…Sa présence emplissait Asarius de toute les émotions possible, car autant il appréciait que dieu lui est accordé la faveur de la revoir une dernière fois avant sa mort, autant il appréhendait cette rencontre, elle devait sûrement avoir revu Nemesis…Il devrait s’expliquer…

Il sentit alors qu’elle n’était pas seul. Ils étaient trois. Un jeune homme qu’Asarius ne connaissait pas et…Une essence semblable à Misha, et…Asarius se réjouit pour elle et s’attrista pour lui. Il était heureux qu’elle soit enceinte, car s’était la chose la plus merveilleuse au monde, pourtant cela signifiait qu’un lien encore plus serré l’unissait à Junior…Ne laissant aucune place à Asarius, faisant éclater son monde de rêverie…

Il réalisa que si elle s’était rendue ici c’était à cause d’un danger extrême…Elle était peut-être blessé!? Asarius fut envahi d’effroi à cette idée, il tourna prestement les talons pour se rendre dans sa chambre. Il la vit la à quelque mètre de lui, il s’était souvent imaginé une telle rencontre, mais la fin ne serait sûrement pas la même...Il avait vu juste, il y avait elle, un garçon inconnu et la troisième entité se trouvait en Misha…Le visage attristé, sombre…Il s’adressa à elle…

-Je suis ici….

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyn
Red Impact
Lyn

Masculin Nombre de messages : 978
Age : 29
Âge du perso : Héritier de l'Entité Sombre
Date d'inscription : 24/10/2005

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus là bas.   Sam 11 Fév - 16:39:36

La lune s’était cachée derrière les nuages, le froid l’avait envahi, un frisson, mais celui là n’était pas dû à la température, un frisson d’excitation, oui c’est cela, d’excitation. On pouvait palper la tension entre eux deux, leurs regards observaient, examinaient, guettaient l’homme qui se trouvait en face d’eux.

-Tu ne fais pas le poids Snape, pars avant que je doive commettre l’irréparable.

Serverus esquissa un sourire ;

-Tu es bien présomptueux Nemesis, tu as beau être un très puissant sorcier, le seigneur des ténèbres n’a pas que toi comme magicien vigoureux à ses cotés…

-Je le sais bien, mais qu’importe, quand j’en aurait fini après toi, j’irais tuer Asarius, et le seigneur sombre en aura trois de moins à la fois.

-Tout un programme je vois, mais rassure toi, quoi qu’il arrive, le Pourfendeur mourra bientôt prématurément.


Nemesis ne cilla pas à la remarque de Snape, cela pouvait tout aussi bien être un moyen pour le déstabiliser, comme la simple et pure vérité.

-Tout comme toi…

Stupéfix !

Le sort rouge avait fusé vers le Rogue, mais celui ci semblait avoir déjà prévu l’attaque, et le contra d’un coup de baguette. Néanmoins, Junior sentit que la puissance du sort l’avait ébranlé, il avait beau la capacité de prévoir toute ses attaques, tout ce jouerait sur la vitesse celle ci.

Un jet gris pale était parti en sa direction, il se précipitait vers Junior, qui fit un pas latéral, esquivant de peu le sortilège, il contre attaqua aussitôt.

Léviscorpus.

Mais dans un même temps, son adversaire avait relancé un autre sort, la rencontre des deux finit dans une petite fumée rose, qui s’envola au gré du vent.

-Pas mal Snape, tu n’es pas si mauvais que ça finalement.

-Patiente petit sot, je vais t’apprendre l’humilité.


Il fit des gestes complexe avec la baguette, avant de faire sortir une flèche argentée, qui partit en direction de Junior. Ce dernier, ne connaissant pas vraiment la nature du sort, se défendit derrière un protégo, la flèche rebondit sans bruit, pour filer vers le ciel.

Nemesis transplanna alors dans un doux plop, s’enroulant dans sa veste, pour se retrouver derrière son adversaire, et sans attendre, contra d’un Expelliarmus chargé de haine. Il voulait tuer Snape, car s’il ne le faisait pas, s’il n’y arrivait pas, qui sait ce qui adviendrait, qui sait ce qu’il pourrait faire à Misha.

Mais Rogue était un trop bon légilimen pour se laisser berner par le transplannage, et contra sans attendre le sortilège adverse avant relancer un Petrificus Totalus, un sortilège banal, mais qui, s’il touchait son but, faisait remporter la victoire directement.

Junior se cambra en arrière, juste assez pour voir passer l’éclair lumineux devant son nez, il se remit droit alors, et sans réfléchir, lança le sortilège d’explosion qu’il avait apprit il y a si longtemps à la bibliothèque de Poudlard.

Le petit filament incolore se posa tout doucement entre eux deux, explosant le sol et créant un nuage de poussière et de terre, Nemesis n’avait pas vraiment réfléchie pour cette action, et Snape trop occupé à percer son esprit, fut surprit, et relâcha sa garde quelques instants, suffisamment de temps pour que Junior puisse dire ;

Endoloris !

Le sortilège gris le frappa en pleine poitrine, l’obligeant à se cambrer de douleur, l’obligeant à crier sa souffrance, et calmant par la même occasion la haine de son bourreau.

-Qu’est ce que cela fait, hein Snape ? De perdre si soudainement ? Regardes toi, rampant, maudissant ton erreur, et sachant pertinemment que ta mort est désormait très proche.

Nemesis s’avança, le sourire aux lèvres, regardant son adversaire, à genoux, se tenant les cotes.

-Une dernière volonté ? Dit il, la baguette gardant le lien entre lui et Snape, faisant continuer la souffrance.

Le meurtri releva alors la tête, le visage en sueur, et il murmura ;

-Oui…

-Parle, je t’écoute.


-Sectumsempra !

Il avait relevé son bras, malgré l’immense douleur de l’endoloris, et crié la formule. Le sortilège gris avait frappé son tortionnaire en pleine poitrine, lui faisant immédiatement arrêter la douleur, et subissant les terribles effets du sort.

La seconde qui suivit la réception du jet, quatre longues et profondes entailles s’ouvrirent sur son torse, mais curieusement, rien n’apparut sur son visage, la totalité des effets se concentrant sur la poitrine.

Il souffrait, oh oui qu’il souffrait, et du sang dégoulinait de son buste, son regard était vide, sans expression, et du sang ruisselait vers son ventre, et descendit de ses manches pour recouvrir ses bras.

Il tomba alors à genoux, sans prononcer un mot, devant le regard satisfait de Snape, il se vidait, lentement, de son sang. Et rapidement, une petite flaque se fit autour de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misha Rumon
Sorcière
Misha Rumon

Féminin Nombre de messages : 722
Age : 27
Âge du perso : Raler :/
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus là bas.   Sam 11 Fév - 17:42:49

Misha observa la pièce dans laquelle ils avaient atterris. Apparemment c'était une chambre. La pierre, avait sa jumelle sur une table de nuit. Wismerhill avait été emmené jusqu'ici aussi, comme prévu.
Il semblait un peu perdu. Mishke lui adressa un sourire d'excuses mystérieuses. Elle allait prendre la parole lorsque l'homme qu'elle voulait voir -après Nemesis- apparut.

-Asarius!

La jeune fille se dirigea vers lui allègrement. Elle avait oublié son mensonge, pour le moment seul le duel de sorciers comptait. Et, présentement, les retrouvailles. Mais il semblait plus sombre qu'a l'accoutumée. Que lui arrivait-il?

-Qu'est-ce qu'il y a? T'es malade? Eh, réponds, t'es sur que ca? Tu t'es fait martyrisé?

Elle n'était pas très sérieuse sur ses dernières paroles, elle ne doutait pas de la force de son ancien professeur.
Asarius resta silencieux quelques instants, la dévisageant presque. Il semblait être content qu'elle soit là mais ne voulait pas le montrer.
Misha respecta son choix en faisant mine de ne rien voir.
Il répondit sur un ton calme, ni méchant, ni gentil.

-Non.

-Tu sais... tu m'inquiètes un peu quand tu es comme ça... enfin bon, voici euh...ah oui, Wismerhill!


Ils inclinèrent tout deux la tête de concert en guise de salut.

Je suis dans une impasse... si je révèle a Wis qui est Asarius, il me traitera de folle et partira. Hors j'ai besoin de lui. Mieux vaut faire durer le moments des coups de théâtres. Je ne lui dirais rien pour l'instant.

Adressant un sourire aux garçons, Misha continua:

-On a besoin de ton aide. Nemesis et Snape sont entrain de se battre en duel. S'il te plait, aide Junior... Je comprends que tu m'ai menti, je suppose que tu pensais bien faire... dans un autre moment je me serais mise en colère, mais là le temps presse...

Elle soupira tristement avant d'ajouter:

-Je suis venu ici directement parce que je sais que tu peux m'aider. Mais je me rends bien compte que ce que je te demande c'est un peu comme une mise à mort. Je vais donc te laisser réfléchir, mais ne tarde pas, s'il te plait. Pour lui, pour moi...

Elle avait failli ajouter "pour le bébé" mais révéler cet élément était gênant face à Asarius alors que l'annoncer aux autres avait été plaisant.
Appliquant ce qu'elle lui avait dit, Misha s'en alla vers une autre pièce, entraînant avec elle Raïken.

Le pauvre, il se trouve embarqué dans une histoire qui le dépasse...

-Tu crois que s'il a une cuisine on trouvera quelque chose de buvable pour nous pauvres mortels?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyn
Red Impact
Lyn

Masculin Nombre de messages : 978
Age : 29
Âge du perso : Héritier de l'Entité Sombre
Date d'inscription : 24/10/2005

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus là bas.   Jeu 23 Fév - 16:24:56

Du sang, tout ce sang, il ruisselait, dégoulinant sur ses bras, lui donnant la nausée, le faisait souffrir comme nul autre. La flaque s’élargissait, le bout de sa veste flottait sur le liquide rouge, il se voyait dedans, son sang reflétait avec précision ce qu’il était devenu, ses cheveux noirs, ses yeux sombres.

-Tu as toujours était trop présomptueux Nemesis, enfin, je suppose que c’est surtout dû à l’entité noire. Quel dommage de te tuer, ta mort causera, je suis sur, un léger chagrin à notre maître.
Dit il, comme si l’état dans lequel était Junior le chagrinait.

-Il n’est plus mon maître, eurf… il ne l’a jamais été…

-Et pourtant, je sens au fond de toi, que tu éprouves pour lui un certain respect.

-Serait tu devenus mauvais en légilimencie Snape ? Ce que tu vois n’est que de la gratitude.


Du sang commençait désormais à couler de sa bouche, les dégâts qu’avait causé le sort déréglait complètement son corps.

-Si tu le dis, il reste cependant que tu es un bon élément, le seigneur sombre avait des projets pour toi, beaucoup de projets, alors pourquoi tiens tu tant à nous quitter ?

-Je n’aime pas que l’on me mente, et j’ai des choses à faire… eurf.
Ses mains tremblaient, son corps ne réagissait plus totalement normalment.

-La recherche sur ton passé, tu sais que tu n’as pas besoin de nous quitter pour ça? Et c’est Asarius qui t’a menti, pas nous, quand à mademoiselle Rumon, nous pouvons l’épargner si tu le souhaites.

-Trop tard, il est bien trop tard maintenant, de toute façon, tu le sais, je vais mourir d’ici une minutes ou deux.
Son visage prenait une couleur blanche, livide, et ses yeux fixaient le vide, il sentait que la faucheuse rodait.

-Je peux encore te soigner, si tu me laisses faire.

-Non.

-Alors je vais devoir te tuer.


Nemesis se mit alors à rire doucement, comme frappé par l’ironie de son sort. Le menton en sang, il releva la tête.

-Vivre ou mourir…


L’entité était là, il la sentait, le soulageait de ses blessures, et comme une vieille amie, le soulevait, l’aidait, et lentement, il se mit à se relever.

-Etonnant, mais en forceant l’entité à t’aider, tu l’obliges à forcer elle même, et bientôt, elle devra s'alimenter de ton âme. Ne fais pas n’importe quoi Nemesis, rejoins nous, rejoins le camp des gagnants.


Quelques pop doux et silencieux retentirent alors, et trois autres mangemorts atterrirent à coté de Snape.

-Les résultats de la mission Nott ?

-La plupart des apprenties aurores maîtrisent incendio, nous n’avons fait que de réelles victimes que permis les habitants du village.

-Bien, nous allons rentrer, reste à savoir si ce cher Nemesis, qui persiste à rester debout alors qu’il se vide de son sang nous rejoins, ou pas.

-Non, je crois que tu vas devoir me tuer Snape.

-Soit, même si je trouve qu’il est dommage de tuer aussi cet entité, tu sais, je crois qu’elle t’aime bien, sinon tu n’aurais déjà plus d’âme.

-Tant mieux, crève moi maintenant.


Il avait surtout du mal, à tenir ce fil, ce fil qui lui permettait d’être encore conscient de ses actes. Et il voulait voir la mort ne face.

-Tu as peur de la souffrance maintenant ? Tant pis… endoloris.

Il lui rendait la pareil, le sort gris le frappa au crane, comme la première fois, du sang jaillis de ses yeux, et surtout, le fil, se scinda.

-Tu souffres hein ? Tant mieux, de toute façon tu n’es plus récupérable, adieu. Partons.

Et en quatre pops, les mangemorts disparurent.

Nemesis, nageait dans son sang, il saisit toute fois à temps sa baguette, et lança un kedavra sur le dernier mangemort, qui tomba, inerte, sur le sol.

-Merci l’ami, tu retardes mon trépas.


Il transplanna alors, un sourire dément sur le visage.


Dernière édition par le Sam 25 Fév - 11:36:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asarius LePourfendeur
Mangemort
Asarius LePourfendeur

Masculin Nombre de messages : 417
Localisation : De retour en Angleterre
Maison : Troublé
Âge du perso : Mage Noir
Date d'inscription : 14/10/2005

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus là bas.   Ven 24 Fév - 22:47:40

Asarius avait un regard sombre, il réfléchissait. Il n’entendait que le son de ses propres songes, roulant dans sa tête comme une machinerie sombre et grinçante. La cacophonie de ses pensées enterrait tous les autres bruits qui auraient pu être capté par son ouïe. Même les sinistres craquement du bois sous le poids des deux visiteurs ne dérangeaient en rien l’être dérangé qui se tenait seul au milieu de sa chambre. Il y a de cela quelques instants à peine il se préparait à se suicider, il trouvait sa mort bien plus utile pour le monde entier. Maintenant il se voyait confronté à une nouvelle situation, qui aboutirait probablement au même résultat funeste.

Pourquoi sa vie avait-elle toujours été si sinistre? Jamais il en avait quelconque demande à qui que se soit, pourtant le mauvais sort semblait s’acharner sur lui et sa famille. Asarius savait qu’il n’avait pas toujours fait les bon choix, des choix qui ont conduits des gens qu’il aimait…à la mort…Son frère en autre, était mort à cause de lui. Certains de ses élèves étaient morts à cause de lui…Tous ceux qu’il aimait finissait par souffrir de l’avoir rencontré. Il ne pouvait plus endurer que d’autres souffrent par sa faute. Plus jamais il ne laisserait quelqu’un mourir quelqu’un pour le simple fait de son bien être.

Bien qu’il eu pu tirer en certain avantage de la mort de Nemesis, car il n’y avait aucun doute que c’est lui qui perdrait le combat, il ne fut pas une seconde tenté de le laisser à son misérable sort. Pourtant du moment qu’il quitterait son chalet pour aller combattre Snape, il ne pourrait plus revenir. Hors la seul vision de laisser Misha sans qu’elle n’eu pu prendre connaissance de ses vrais sentiments était insupportable. Il profita alors du fait qu’elle l’avait laissé seul pour se saisir d’une plus d’aigle, d’un bout de parchemin et d’un encrier. Le temps pressait, Asarius le savait, Junior risquait sa vie. Il trempa le bout de sa plume dans l’encre noir et s’activa à écrire une lettre. S’il n’eu été des bruits extérieurs au chalet, ses invités auraient très clairement pu entendre les grattements de la plume sur le vieux parchemin. Il relit se qu’il avait marqué pour s’assurer qu’il ait été mentionné toute les choses digne de l’être, sans toutefois en faire un récit interminable.

Chère Misha

Je ne sais trop si un jour tu me pardonnera de t’avoir menti au sujet de Junior, peut-être un jour comprendra tu mes motivations. Sache seulement que la raison pour laquelle je suis présentement sur le points de mourir, la raison pour laquelle cela ne me dérange point, la raison pour laquelle tu as pu venir ici se soir, la raison pour laquelle je ne puis ouvertement te parler, la raison pour laquelle j’ai fuis avec douleur mon ancienne vie, c’est que je t’aime Misha et je puis me l’avouer. Je suis navré si cette lettre provoque un effet néfaste telle n’en fut pas le but.

Cher Misha je ne voulais simplement pas te quitter avant de t’avoir révéler le tréfonds de mon âme, je voulais que tu sache que je t’aime, c’est tout.


Asarius roula le parchemin et empoigna une chandelle. Il la bascula hâtivement au dessus du rouleau. Quelques goûtes de cire vinrent empêcher le rouleau de se détacher. Il se leva et empoigna sa baguette. Désormais plus décidé que jamais à faire quelque chose d’utile avant sa mort, quelque chose pour la femme qu’il aimait. Il traversa d’un pas rapide, mais feutré, la chambre et se retrouva bientôt devant les deux invités. S’adressant à Misha, ne connaissent pas l’autre et n’ayant franchement que faire de sa présence, il tendit en même temps le rouleau de parchemin.

- Si par ma mort je puis sauver l’homme que tu aime je le ferai avec honneur, mais tu sais dors et déjà qu’il n’est et qu’il ne sera plus jamais celui que tu as aimé jadis.

Asarius marqua une pose puis repris.

- Je vous conseille de repartir au château avant que l’ont vous repère dans mon chalet, sa vous serais inutile de retourner au village, il n’y a plus rien à faire à l’heur qu’il est…

Il prit une grande respiration, admira une dernière fois la beauté exquise de celle qu’il ne voulait pour rien au monde quitter et transplanna à contrecœurs en leur disant :

- Adieu….

Il arriva dans la ruelle sombre faiblement éclairée, seulement par la pleine lune. Asarius s’était préparé pour un tel combat depuis longtemps. Il s’était préparé aussi bien au niveau pratique que psychologique. Un combat opposant les deux meilleurs sorcier au monde après Voldemort, mais encore, ils en étaient devenus presque aussi puissants que lui niveau magie. Une des rares choses qui les différenciant était que le seigneur des ténèbres avaient divisé son âme en Hoxcruxes, chose qui dégoûtait au plus profond de son être Asarius.

Le vent froid n’influa pas sur ses actions, rien n’influa et rien n’influerait jamais. À la seconde ou il était arrivé sur place, Asarius prit la charge envers le petit groupe de sorcier. Il était facile d’éliminer les serviteurs de Snape, mais l’homme en lui-même allait être beaucoup plus dur à battre. La clé avec lui était d’utiliser des sorts inhabituels et anciens, auquel il ne pouvait trouver de parade. C’était le seul moyen de le vaincre lui et sa ligimencie. Hors pour vaincre les autres il suffisait d’un simple sort habituel comme L’Avada…

À la seconde on il apparut l’être sombre et capuchonné décocha de nombreux tirs au jets verts émeraudes. L’intrus dans cette petite réunion de famille avait pris tout le monde au dépourvus, y compris Snape qui eu à peine le temps de percevoir sa présence et de s’écarter du chemin. Ses serviteurs quand à eux, n’avaient rien vu venir et gisaient désormais sur le sol, inertes et sans vie. Ils feraient sans nul doute le plaisir des charognards le lendemain matin.

Profitant des quelques secondes où Snape analysait la situation il envoya en message télépathique à Velvet lui disant de rentrer au château que tout était désormais joué. Il se rendit compte alors, qu'un mangemort était déjà mort quand il était arrivé, et que Nemesis n'était plus là.

- Asarius Grouge! Ton arrogance te perdra un jour!

- Je suis déjà perdu Snape, alors sois gentil et épargne moi tes interminables monologues!

- Comment oses-tu venir ici se soir!

- J’ai promis à une femme que j’aime c’est bien simple!

- Le grand Asarius qui c’est fait terrasser par une simple émotion…Tu me dégoûtes…

- Je te plaints Snape, avec la mine que tu as, jamais tu ne sauras ce qu’est l’amour, et pour toujours tu sera un serviteur….

- Asarius, ta mort sera mon plaisir!

Les deux sorciers en avaient fini avec les échanges verbaux et leur baguette cracha une multitude de sorts. De celle d’Asarius sortis une plénitude de filaments bleus semblables à des éclaires qui frappèrent un dôme protecteur rose de Snape. Ce dernier contre-attaqua rapidement d’un jet de liquide rouge bouillonnant et brûlant. Asarius esquiva en transplanna et le mur d’une auberge prit feu alors que la matière liquide et rougeoyante entamait de gruger la structure. Derrière Snape le mur explosa, propulsant une multitude de débris rocheux dans les airs.

Asarius se fichait de Nemesis, des autres, seul lui importait Misha. Les deux adversaires étaient désormais épuiser de plusieurs longues, interminables, minutes. Qui commettrait la première faute?

Une horde d’inferis arrivèrent sur son flanc. Décidément Snape voulait sa mort…Faire appel à de tel cochonneries sur jambe pour gagner un duel était pitoyable. Pourtant elles avaient bien pu arriver par elles-mêmes. Il n’avait qu’une seule solution. Il lança successivement une vague d’Avada Kedavra d’une forte puissance, qui malgré la protection de Snape, le fit reculer. C’est alors qu’il trébucha, presque innocemment, sur un débris et tomba à la renvers. Immédiatement Asarius se retourna et brûla les inferis. Il se retourna sur lui-même, sûr de sa victoire…Pourtant Snape manquait à l’appel….

- Tu a mal calculé, Asy…C’est par se sobriquet qu’elle t’appelle non? Tu t’Es fait avoir…Maintenant ta vie est mienne, ta mort ne saurait tarder….

Il ria à grands éclats. Puis un homme-loup fit son apparition.

- Tu le sais bien, le seigneur des ténèbres veut Lepourfendeur en vie…

- Quel désolation de ne pouvoir assouvir ma vengeance…Qu’importe je te regarderai souffrir, cela me sustentera…

Snape avait sa baguette entre les omoplates d’Asarius et parlait avec quasi-lassitude.

- Endoloris!

Asarius tomba à genou. Puis la douleur s’arrêta. Il remarqua que leur bataille les avait conduit très loin de leur point de départ. Il remarqua aussi, juste avant d’être mis inconscient, que le ciel était magnifique…

Misha…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misha Rumon
Sorcière
Misha Rumon

Féminin Nombre de messages : 722
Age : 27
Âge du perso : Raler :/
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus là bas.   Dim 26 Fév - 9:15:48

Misha tournait en rond dans la cuisine, inquiète et impatiente tandis que Wismerhill restait songeur, fixant la fenêtre. Il semblait détaché de la situation, ne la comprenant de toute façon pas.
La jeune fille lui avait promis une explication, mais elle n'était malheureusement pas en état de lui donner, attendant la réponse d'Asarius.

Elle savait qu'elle en imposait trop à ce dernier, il n'avait aucune raison d'accepter, après tout, il lui avait bien menti une fois, pourquoi cette fois-ci serait-il décider?
Misha était convaincue qu'il fallait lui donner sa chance et que ce mensonge n'était pas gratuit. Après tout, leur discussion lors de la dernière mission n'était pas innocente...

Mishke se rongeait les ongles arpentant du frigo à la porte sans jamais s'arrêter. Excédé, son camarade l'attrapa au passage alors qu'elle arrivait vers lui, tira une chaise et l'obligea à s'asseoir, lui collant les bras le long du corps. D'abord très surprise, Misha lui adressa un sourire triste et rougit, gênée.

Enfin, le pas d'Asarius qui se dirigeait vers eux, la jeune fille bondit de sa chaise et ouvrit la porte a la volée, manquant de peu de rentré dans son ancien professeur. Il semblait grave et déterminé, comme quelqu'un qui a pris une sage mais lourde résolution. Levant les yeux vers son visage, Misha sourit dans l'espoir de le réconforter.

Sans un mot il lui tendit d'abord un parchemin scellé. Surprise, elle fit un geste pour l'ouvrir mais se stoppa pour écouter les paroles de l'homme.

- Si par ma mort je puis sauver l’homme que tu aimes je le ferai avec honneur, mais tu sais d'ores et déjà qu’il n’est et qu’il ne sera plus jamais celui que tu as aimé jadis.

Ainsi donc je ne me suis pas trompée... au moins un homme qui m'est proche mourra ce soir... mais lequel? Je voudrais éviter ce carnage, réellement... mais il semble résolu, ai-je bien fait de venir ici? Je ne veux pas qu'il se sente obligé...
Je sais que Nemesis ne ressemble pas à l'homme dont je suis tombée amoureuse... ni moralement ni physiquement... Mais je sais que Junior veille sur moi et que ses sentiments sont intacts à travers Nemesis.


Les recommandations habituelles dites, Asarius prononça un mot, un seul, qui glaça Misha plus que n'importe quel discours d'au revoir...

- Adieu….

-Noon! Tu n'es pas obligé de mourir ce soir!


Ces paroles lui avaient échappés alors qu'il s'en allait. Misha ne savait pas s'ils les avaient entendus mais elle les regretta tout de suite après et se mordit la lèvres inférieur.
Elle se rendait bien compte qu'elle ne lui facilitait pas la tâche en le faisant douter de la sorte, n'essayez pas de détourner de son destin un homme résigné à mourir.

Elle prit alors conscience que le parchemin qu'elle tenait entre les mains ne ferait pas long feu si elle continuait a le triturer de la sorte... Jaugeant du regard l'élève a côté d'elle pour voir s'il était du genre à lire par dessus son épaule, elle décacheta la missive. Elle ne le pensait pas assez curieux pour s'intéresser à ses affaires.

Elle ne reconnut pas tout de suite l'écriture de l'auteur, bien que cela semblait évident. Elle le parcourut rapidement ( des années de pratiques à la bibliothèque aidant), ses yeux s'agrandirent de surprise. Elle se serait écroulée par terre si les réflexes de Wismerhill n'étaient pas aux top. Il avait été tiré de ses rêveries par l'attitude plutôt inquiétante de la jeune fille et avait placé une chaise pile au bon moment.

Misha était sidéré, jamais elle n'avait imaginée cette alternative... Ceci expliquait cela, les mensonges, la témérité et maintenant son accord pour mourir à sa cause...
La jeune fille ne fit rien pour tarir les larmes qui glissaient librement sur ses joues, comme des perles de rosée sur une fleur fanée...

Jamais elle n'avait eu l'intention de rentrer au château comme le conseillait Asarius, mais là, sa décision était sans appel, elle allait le, les? rejoindre et pas plus tard que maintenant.

Désolé Asarius, je ne pourrais même pas respecté ce qui pourrait s'avérer... ta dernière volonté.

Se tournant vers l'élève, Misha fronça les sourcils, une autre décision difficile. Elle avait déjà attirée Raiken dans une histoire qui le dépassait, le forçant tout de même un peu... et maintenant elle ne savait pas quoi faire. La où elle allait, il ne devait pas venir, car il finirait forcément tué... Mais elle se sentait si faible... elle avait besoin de se sentir soutenue... mais pour ce soir, elle avait déjà commis assez de dégâts...

Le seul problème technique apparent était son incapacité à transplanner, augmentée par la lettre qu'elle venait de lire. Ca lui coupait tout ses moyens, la déstabilisant.

-Wismerhill? Sa voix était plus faible qu'a l'ordinaire Peux-tu me promettre quelque chose?

-Cela dépend quoi.

-Promets-moi de rentrer au château après... j'ai besoin de ton aide. Je ne sais pas du tout transplanner
Avoua-t-elle et j'aimerais bien que tu m'aides une dernière, une toute dernière fois.
Mais lorsque nous y serons, promets-moi de rentrer directement au château, tu t'es trop impliqué dans un combat qui ne te concerne pas!


Misha s'était enflammé sur les dernières paroles.

-Non, tu ne retourneras pas là bas, tu ne fais pas le poids, je crois que le combat qui à lieu là bas te dépasse. Nous devons rentrer, la mission est fini.

-Ce n'est plus pour la mission que j'y vais... je sais que ça parait très égoïste, mais c'est pour moi, et je sais que je ne peux pas t'obliger a m'y emmener, comme tu ne pourras pas me forcer a rentrer.


Misha prit sa baguette en signe de désaccord, s'il le fallait, elle se battrait, même contre lui qui semblait supérieur en force.

-Je n'ai pas le choix, soit tu rentre de plein gré, soit je t'y force, si je te laisse aller là bas, tu vas te faire tuer.

-Et... et alors? une vie est si importante que ça? La réponse est sûrement oui... et c'est pour cette même raison que je dois y aller, tu ne penses tout de même pas que je vais le laisser crever comme un chien!?
Ne t'inquiètes pas... je ne suis rien pour toi, ne te rends pas coupable de ce qui va m'arriver...

-Cet homme est un mangemort, il a tué de sang froid, bon nombres de sorciers, d'innocent, il ne mérite pas ta compassion. Il mérite de mourir, quoi que tu ressentes pour lui, en l'aidant, tu aides les mangemorts. Tu dois le laisser, il a choisi son chemin. Qu'est ce que tu crois? Que parce que je ne te connais pas je vais te laisser aller à l'abattoir?

-Est-ce que tu peux condamner quelqu'un sur ses faits passés sans prendre en compte le présent? Tu ne le connais pas, et saches que personnes ne mérites de mourir, sauf peut-être le mage noir...


Misha marqua une pause, ce petit aparté tardait en longueur et elle n'obtenait pas gain de cause.

Je prends en comptes mes sentiments car pour moi ils sont importants, essaye de faire l'impasse sur les tiens, sur le fait que laisser mourir un de tes compagnons te soit insupportable.

Elle laissa le temps aux paroles de faire effet sur Wismerhill, ce qu'elle disait là, elle le pensait vraiment...

Tu comprends maintenant? Tu comprends que c'est impossible que je le laisse seul là-bas, sur le chemin qu'il a été forcé de choisir? Bien sur il a tué, c'est ignoble je le sais, je le sens en moi, une envie de vomir, mais il n'est pas impossible de se racheter... Aide-moi... s'il te plait...

-Je comprend surtout une chose, si je ne prends pas une décision rapidement, tout ce blabla n'aura servit à rien. Alors écoute : je veux bien retransplanner là où nous étions il y a quelques minutes, mais je reste avec toi, et en cas de réel danger, tu ne devras opposer aucune résistances à que je nous ramène au château.

-Tu te fous de moi? On va dans un lieu ou il y a plus de mangemorts que d'herbes! Arrivé là-bas, nous serons déjà en danger!


La situation semblait tourner en rond, Misha se résigna, c'était une solution qu'il lui faudrait adopter.

Bon... très bien, mais préviens-moi avant...

-Tu auras un préavis d’une seconde.
Il prit son bras On est partit.

La désagréable sensation du transplannage se fit sentir, essayer de passer dans un tuyau d'arrosage de 5 centimètres de diamètres et vous comprendrez la sensation du transplannage... Il faisait noir, plusieurs corps gisaient à terre, des traces de combats magiques mais plus l'ombre d'un être humain.

Misha se concentra, fermant les yeux et imaginant la scène... non, elle n'y arrivait pas vraiment en faite... tout ce qu'elle savait c'était que Snape était présent, Nemesis avait disparu et Asarius se battait sûrement avec le premier...

La jeune fille cherchait des traces de magies, mais son don en la matière était très limité... elle savait que c'était possible, elle ressentait presque les avada qui avaient été lancés... mais pas assez pour suivre cette piste.
Elle décida alors de s'en remettre à ses facultés moldus, le pistage.

Ce qu'elle n'avait jamais avoué à Junior lors des premières semaines, c'est qu'elle avait fait parti des scout toute une année à l'âge de 12 ans, avant d'abandonner. Il se serait moqué d'elle et elle avait fait l'impasse là-dessus.

Les buissons semblaient intacts a première vue, aucun piétinement ni maltraitance d'aucune sorte, du moins, reçentes. En s'approchants de plus près, on voyait des brindilles tordues ou bien des toutes petites branches fraîchement coupés.

Misha tourna la tête vers Wismerhill qui comprit. Ils continuèrent par ce chemin tracé, aucun bruit de lutte ne se faisait entendre. Ce n'était pas du tout rassurant, elle aurait encore préféré entendre des râles de douleurs... quoique.

Soudain, ils firent face à la scène: Asarius inconscient et agonisant, Rogue en face, sourire démoniaque et satisfait. Un onde de colère envahit Misha qui fut prête a se jeter sur le bourreau si une main secourable ne l'avait pas retenu par la robe: Wismerhill. Il lui souffla de se calmer sinon il la ramènerait au château.

Mishke hocha la tête, elle se mit sur la pointe des pieds, souffla quelque chose à l'oreille de Raiken et s'élança vers Asarius. Elle s'allongea presque carrément sur lui, le couvrant ainsi d'une maigre protection. Pendant ce temps la, le second élève fit diversion auprès de Rogue, lançant des stupefix, toujours maîtrisés.

Le temps pour la jeune fille de lancer des revigor sur son ancien professeur, histoire qu'il soit conscient. Son teint très pâle devint seulement pâle mais il ne se réveilla pas. Misha, décontenancé cria alors:

-Maintenant!

Wismerhill recula rapidement dans sa direction, essayant toujours d'éviter les coups répétés par le mangemort. Il finit par sauter sur Misha et transplanna... malheureusement atteint du sortilège endoloris.

Misha l'avait aidé de toute ses forces, en pensant aux détails de sa chambre, lui avait pensé à trnasplanner. Et maintenant, à côté de son lit, Misha observait terrifié au jeune homme se tortillant de douleur. Comment arrêter le sort tant que Snape était en vie ? Mais déjà les néfastes effets s'estompaient. Asarius n’était pas en meilleur état… Il semblait plongé dans le coma.

Rassemblant ses dernières forces, Misha lança un appel télépathique à l'infirmière et à Velvet avant de s'écrouler d'épuisement sur son lit, elle ne pouvait plus rien pour eux.

Dans ses rêves, une phrase...

Asarius... moi aussi je t'aime... comme un grand frère... désolée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nous n'irons plus là bas.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nous n'irons plus là bas.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous n'irons plus au bois ?! [Livre II - Terminé]
» Un, deux, trois, nous irons au bois... [version #1]
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?
» Ils font chier ces N... . Débarassons-nous en !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
École Spéciale De Magie :: Forces du mal :: Actions du mal-
Sauter vers: